X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Il y a 50 ans, la musique enflammait les sixties

Il y a 50 ans, la musique enflammait les sixties

Par Carine Lepied , le 13 septembre 2016

Contre-culture, explosion artistique, politique et musicale, l’exposition « You Say You Want A Revolution » au musée Victoria & Albert Museum à Londres explore cette période agitée des sixties.

Du Swinging London à Mai 68 en France, des protestations contre la guerre du Vietnam aux communautés hippies, le Victoria &  Albert Museum à Londres nous replonge jusqu’au 26 février 2017 dans ces sixties hautes en couleur et sur les pas d’une jeunesse révoltée.  
« You say you want a revolution… We all want to change the world… » : tout le monde connaît les paroles de cette chanson des Beatles datant de 1968, qui a inspiré le nom de cette exposition foisonnante. Effervescence politique et artistique, culture underground, bouleversements sociaux, intellectuels et politiques... à travers près de 350 objets de tous horizons – photos, affiches, livres, magazines, vinyles –, cette exposition polymorphe est une véritable plongée visuelle et sonore dans une époque où la jeunesse se révoltait contre les conventions et l’autorité, bousculait le classicisme environnant pour s’inventer un futur différent.

On y retrouve les premières mini-jupes par Mary Quant et les robes futuristes de Pierre Cardin. Une place privilégiée est donnée à la musique, véritable vecteur de révolte de cette jeunesse en pleine effervescence, avec une multitude de pochettes de vinyles, des photos d’époque, des affiches… On retrouve également un espace dédié aux Beatles avec des costumes de scène de John Lennon et George Harrison. Plus loin, des morceaux de guitares de Jimi Hendrix détruits pendant un moment d’exaltation sur scène, des textes de chansons contestataires reproduits sur les murs… Et tout au long du parcours, un accompagnement musical pour s’immerger totalement dans l’ambiance de l’époque avec toutes sortes de documents sonores. Pour finir, une dernière salle plonge le visiteur dans le noir, assis sur un faux gazon, pour revivre à l’aide d’extraits de concerts l’ambiance hippie du festival Woodstock. Fans des sixties, un petit tour à Londres s’impose !

You Say You Want A Revolution ? Records and Rebels 1966-70
 Victoria & Albert Museum, Londres, du 10 septembre au 26 février 2017
https://www.vam.ac.uk

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.