X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les meilleures nouveautés vues à l'ISPO de Munich

Les meilleures nouveautés vues à l'ISPO de Munich

Par Luca Endrizzi , le 07 février 2018

Sport & Style s’est rendu à l'ISPO de Munich, le plus grand salon consacré aux marques qui gravitent autour du sport. Zoom sur les tendances et nouveautés de l’hiver prochain.

Aujourd’hui, la frontière entre les mondes du sport, de la mode et du design est subtile. Et pour s’en rendre compte, rien de mieux qu’une promenade dans les allées de l’ISPO à Munich, le plus grand salon consacré à l’outdoor. On y trouve bien évidemment la crème des marques sportives, mais aussi les acteurs du fitness ou de la glisse d’été, ou encore d’autres disciplines comme le golf. Les dizaines de milliers de visiteurs peuvent aussi découvrir un climat bien plus « start up », où l’on peut rencontrer des inventeurs un brin décalés ou des designers à la recherche de mécènes pour produire leur prototype.             

Technicité au top…
Côté nouveautés très techniques, on a aimé la nouvelle chaussure de ski de rando (qui fait un gros clin d'œil au hors piste) de Dynafit, la Hoji Pro Tour, développée avec l'œil averti du freerider canadien Eric Hjorleifson, ou la dernière doudoune ultralégère de Patagonia, qui peut se replier dans une poche, la Puff Hoody. Ces deux produits ont d'ailleurs décroché l'ISPO Gold Award dans leur catégorie.

Dynafit est aussi la première marque à présenter des collections qui ne sont pas basées sur les saisons mais sur la présence ou non de la neige : « Il y a des hivers à 15 degrés où on ne peut pas utiliser le matériel typique de cette saison. On utilise plutôt des affaires de trail, c’est pour cela que nos collections sont plutôt neige ou ‘no neige’ », déclare le CEO de Dynafit, Benni Böhm. Une des grandes nouveautés de la saison en cours est la fusion de Gore Bike Wear et de Gore Running Wear en une seule marque : Gore Wear. Cette dernière suit la nouvelle tendance du sportif actif qui mixe différents sports et qui a donc besoin d'un seul vêtement pour plusieurs activités.

… sans laisser tomber le développement durable
Dans le monde hyper créatif de l’outdoor, le développement durable a bien évidemment sa place. En la matière, on se doit de citer la marque française Picture Organic Clothing qui présente un tee-shirt à manches longues confectionné avec un fil de polyamide complètement biodégradable. En trois ans, si ce tee-shirt est laissé dans la nature, on ne trouvera plus rien : c'est la promesse de la marque basée à Annecy, qui a décidé, dans son éclectisme, de fabriquer une combinaison spécifique pour ses ambassadeurs qui participeront aux prochains JO dans les disciplines du freestyle et du snowboard.   

Et le style reste en première ligne et voici trois marques techniques-natives qui mettent un pied dans le lifestyle urbain. La Néozélandaise Icebreaker utilise son savoir-faire en matière de laine mérinos pour doubler un bomber très urbain. La marque norvégienne Nørrona flirte aussi avec la fibre de laine pour sa veste de ski de la saison prochaine, disponible en série limitée, ainsi que le pantalon qui va avec, en style denim et doté d'une membrane Gore Tex. L'ensemble est à 1800 euros. Mammut fait également les yeux doux à un public urbain avec la veste Seon : style très preppy et veste « 3 in 1 » pour être toujours à l'aise même en ville.

Et les accessoires ?
Pour partir en week-end léger mais avec tout le nécessaire, Osprey présente sa gamme New Ozone de trolleys, dont le plus petit est garanti cabine en avion. Super léger et plein de poches, c'est un incontournable pour le baroudeur. Oakley étrenne le masque de ski Prizm React : avec un bouton, « glove friendly », on peut changer la couleur de l'écran. À l'ISPO on trouve aussi des designers inconnus du grand public, comme l'italien Jonny Mole, qui présente son prototype de deux roues appelé, de façon très évocatrice, Dream Machine. Un jour peut-être on verra ce vélo tracer sa trajectoire sur une route.      

Et les JO dans tout ça ?
EA7 et Columbia ont profité de l’ISPO pour présenter au grand public les tenues qu’elles ont respectivement conçues pour les équipes d’Italie, des USA et du Canada qui se rendront aux JO d’hiver en Corée du Sud. Quand le défilé d’ouverture devient un défilé de mode : la boucle est bouclée.    

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.