X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Muhammad Ali et Alain Prost, têtes d’affiche du festival Sport & Cinéma à Lyon

Muhammad Ali et Alain Prost, têtes d’affiche du festival Sport & Cinéma à Lyon

Par Alice Morabito , le 23 janvier 2017

Qui dit quatrième édition du festival Sport, Littérature & Cinéma de l'Institut Lumière à Lyon, dit hommage à de grands champions comme Muhammad Ali et Alain Prost. Avec au programme, projections de films et documentaires iconiques ou rares, expositions, rencontres et, depuis 2016, salon du livre.

Bien au-delà des aires de jeux qu’il a depuis belle lurette transcendées, le sport est sur tous les terrains. Véritable créateur de lien social, source de passion(s) mais aussi d’inspiration jusque dans l’art, il est, avec ses mythes et légendes, un formidable objet filmique. Et c’est ce que s’attache à mettre en lumière le festival Sport, Littérature & Cinéma qui se tient du 26 au 29 janvier. Durant quatre jours s’y rencontrent les grands noms et légendes du sport, les plumes affûtées de la presse sportive mais aussi les cinéastes, photographes et historiens dont l’œil ou l’esprit ont immortalisé ses acteurs et son histoire.

Au programme de cette quatrième édition donc, un hommage au « Greatest » avec la projection, en ouverture du festival, du film sur Muhammad Ali When We Were Kings (1996, 1h28) de Leon Gast, Oscar du meilleur film documentaire en 1997. Et ce, en présence de Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique de boxe aux JO de Rio 2016. À voir aussi, le documentaire I Am Ali (2016, 1h47) de Clare Lewins.

Un hommage est rendu également à Alain Prost, présent pour la projection du film Weekend of a Champion (1971, 1h20) de Roman Polanski, dédié à sa passion pour la F1 et dans lequel il filme au plus près Jackie Stewart.

Autres perles documentaires, la copie restaurée de la première partie des Dieux du Stade (1936), documentaire rare sur les JO de Berlin de Leni Riefenstahl, l’une des premières cinéastes du sport ; Les Champions d’Hitler (2016, 1h40), documentaire de Jean-Christophe Rosé et Benoît Heimermann, et le film Mercenaire (2016, 1h44) de Sacha Wolff, en présence du réalisateur et de son interprète principal, Toki Pilioko, jeune pilier du stade aurillacois. Pour finir, l’immanquable projection de College (Sportif par amour en français, 1927, 1h07) de Buster Keaton, accompagné par l’Orchestre national de Lyon.

Sans oublier l’expo du Tour de France de Sebastião Salgado qui, missionné par Libération en 1986, a couvert le Tour aux côtés des cyclistes et des spectateurs. Un authentique portrait de la France à admirer du 18 janvier au 16 avril à la galerie photo cinéma de l’Institut Lumière. Enfin, ou presque, sont organisés un colloque sur les rapports entre sport, littérature et cinéma ainsi que le très pointu salon du livre de sport. Pour les amoureux du sport donc, mais pas seulement !

4e festival Sport, Littérature & Cinéma
Du 26 au 29 janvier

Institut Lumière, 25 rue du Premier-Film, Lyon 8e

Le Tour de France
Sebastião Salgado

Du 18 janvier au 16 avril
Galerie photo cinéma de l’Institut Lumière,
3 rue de l’Arbre-Sec, Lyon 1er

www.institut-lumiere.org/

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.