X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Notre numéro spécial plage en kiosque

Notre numéro spécial plage en kiosque

Par Claire Byache , le 07 juillet 2017

Qui peut lui résister ? La plage est redoutable : mythique, sauvage ou urbaine, elle nous attire et nous incite à jouer franc jeu (ou pas). Elle est notre star du mois de juillet et s'affiche en Une avec un Pelé décontracté en maillot sur une plage du Brésil en décembre 1985, lors du tournage du film « Hot Shot ». À découvrir en kiosque le samedi 8 juillet avec L'Équipe.

La sonnerie du sms retentit aux alentours de midi. Je regarde mon écran. S’affiche ce message : « Je peux te tel ? ». C’est Paul Miquel. C’est mon chef, je ne suis pas folle, je réponds oui illico. Paul Miquel m’appelle, du coup. Il a sa voix de baryton musclé : je sais que ça présage une commande salée. Les trois premières minutes, on batifole en paroles, et puis la requête tombe : « Peux-tu écrire un texte qui raconte “Pourquoi la plage ?” ». Silence. Je ricane. Lui aussi, sauf que sa voix se fait de plus en plus grave, comme ralentie. Tout à coup le rictus s’éteint et je l’entends prononcer ceci : « C’est un super sujet, personne ne dit jamais non à la plage, il y a beaucoup à dire ». Je ne ricane plus. C’est mon chef, je ne suis pas folle : je réponds « oui, maître. Pour quand, maître, combien de feuillets, maître ». Tout va alors très vite, et de la suite de la conversation, je ne retiens que ces bribes : « Ronaldo en maillot », « carnaval permanent », « avec ou sans parasol », « callipyge », « Sport & Style est une plage ». On raccroche.

Dans tout Boulogne, on entend alors Paul Miquel qui rigole. Dans tout Saint-Lunaire (je suis pigiste, je vis où je veux… en l’occurrence, à la plage, mais passons), dans tout Saint-Lunaire, donc, on m’entend qui juronne. Par réflexe, je me rue sur qwant.com et je tape : « Pourquoi personne ne peut résister à la plage ». Je suis de mauvaise humeur, donc je fais vite et, n’en déplaise aux lois de la recherche web, je n’utilise ni « + », ni guillemets. Les résultats tombent. Classée du côté actualités, cette info : « La nouvelle vidéo géniale de Ben Arfa ». Ça date de quelques jours à peine, c’est issu du site footmercato.net.

Je clique. Je vois Hatem Ben Arfa qui s’échauffe et prend la pose sur le sable blanc étincelant de Miami. J’enquête. Le clip a été posté sur le compte Instagram du joueur et tout le monde s’accorde à dire que le message qu’il délivre est étrange. Je ne retiens qu’une chose : il est sur la plage, Hatem. C’est un signe qui dit que je suis sur la bonne voie. Sur Instagram, depuis le post de cette mystérieuse séquence balnéaire, d’autres photos ont été ajoutées. À chaque fois, le footballeur porte un boardshort et le décor – palmier, océan – ne laisse aucun doute. Info n°1 : la plage est un terrain de jeu. De « je ». Info n°2 : la plage est un espace de liberté, un sas entre deux mondes, un lieu de transition où l’on garde encore un peu les pieds sur terre avant de basculer vers un autre univers, liquide, la mer. Info n°3 : la plage est magicienne, elle a le pouvoir de faire disparaître les carcans, le qu’en-dira-t-on, les bonnes manières et les costumes. À la plage, on fait ce qu’on veut ; soit une excellente raison de ne jamais, sous quelque prétexte que ce soit, lui dire non.

Retrouvez la suite de ce sujet dans le nouveau numéro de Sport & Style, en kiosque le samedi 8 juillet avec L'Équipe.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.