X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Un concept de voiture solaire exposé au Centre Georges-Pompidou

Un concept de voiture solaire exposé au Centre Georges-Pompidou

Par Nadia Hamam , le 28 avril 2017

Le centre Georges-Pompidou présente une rétrospective sur le travail du designer Ross Lovegrove. Pièce maîtresse : le Swarovski Crystal Aerospace, une voiture solaire inspirée par les technologies développées par l’industrie spatiale.

Ou quand Nadja Swarovski, héritière visionnaire de la célèbre maison de cristal, confie une carte blanche au designer Ross Lovegrove. C’était il y a dix ans. Cette mordue d’art contemporain aime associer son empire aux plus grands noms de la création pour projeter la marque dans le futur. Elle dit banco au projet décoiffant que lui propose alors le Gallois, pour faire sensation au Salon du Meuble de Milan. Elle est loin de s’imaginer que cette voiture entre art et haute technologie (voir encadré) pourrait, à terme, influer sur le futur de l’automobile. « Elle n’a pas été créée pour se vendre mais pour inspirer quant au pouvoir d’innovation du cristal et ses usages inattendus, tout en apportant du sens à la société » explique le designer. « L’industrie automobile est dans une logique de réplication des formes qui correspondent à une économie basée sur les énergies fossiles. Quand on décidera de bâtir sur les énergies propres, elle se tournera vers d’autres lignes » anticipe Ross Lovergrove.

« Les nouvelles formes sont empreintes d’une étrangeté indissociable de la pensée créative. Certains insectes ont l’air bizarres, mais leur singularité a toujours une logique dans l’évolution » illustre-t-il. L’artiste appelle de ses vœux une révolution esthétique en phase avec l’économie émergente, qui en même temps qu’elle créera ses modèles et ses métiers, engendrera des codes visuels qui dépasseront la simple quête de « coolness ». Son credo : « What you show is where you go » (ce que vous montrez indique où vous allez). Nadja Swarovski, mécène de l’exposition à Beaubourg, agit dans ce sens. Elle connaît le chemin.

Le projet Swarovski Crystal Aerospace intègre mille cristaux taillés sur mesure et montés sur mille panneaux photovoltaïques polycristallins via des supports transparents imprimés en 3D. Deux formes différentes de cristal cohabitent pour amplifier et distribuer la lumière du soleil sur le panneau photovoltaïque. Générée par l’enveloppe du véhicule, l’électricité est ensuite stockée dans des batteries internes au lithium. Le véhicule exploite les propriétés de réfraction et de dématérialisation uniques du cristal.

Pour Ross Lovegrove, « l’ergonomie de l’Aerospace infuse la légèreté et la dématérialisation offertes par les nouvelles matières, en contraste avec l’exagération formelle de mise dans le design auto actuel. Développer une voiture grand public peut coûter jusqu’à 2 milliards d’euros, alors que des prototypes fantastiques, capables de parcourir des milliers de kilomètres sans carburant, sont mis au point par des ingénieurs passionnés pour 5 millions d’euros ! ».L’exposition présente aussi la Swarovski Generator House, une installation qui explore les modes de vie non-polluants et énergétiquement autonomes. 

« Ross Lovegrove, Convergence » au centre Pompidou, du 12 avril au 3 juillet 2017
centrepompidou.fr

 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.