X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le sport a son musée

Le sport a son musée

Par Jawaher Aka , le 23 octobre 2014

Le sport français a désormais son musée à Nice. Un musée omnisport comme il en existe peu dans le monde. Sport & Style y a fait un tour et vous propose de découvrir quelques-unes des nombreuses pièces exposées.

On l’attendait depuis 1922, il aura mis presque un siècle à voir le jour. Imaginé pour la première fois sous la tutelle du ministère de la Guerre, en perspective des JO de Paris, il faudra attendre quarante ans pour que les contours de ce musée s’esquissent. En 1963, une collecte d’objets et de documents retraçant l’histoire du sport est lancée. D’abord exposées au Parc des Princes, puis au secrétariat d’État aux Sports, les collections sont promises à un sort meilleur quand la création d’un musée à Nice est proposée en 2007. Aujourd’hui, le musée national du Sport est enfin là. Et le résultat est à la hauteur des années d’atermoiements.

45 000 objets et 400 000 documents réunis depuis cinquante ans ont désormais droit à plus de 5 000 m2 dans l’enceinte de l’impressionnant stade Allianz Riviera conçu par Jean-Michel Wilmotte. Dans ce nouvel écrin tout en verre, en bois et en rondeurs, le visiteur est invité à découvrir l’histoire des sports à travers une scénographie ludique, rythmée par un marquage au sol et des sons familiers qui le transporte dans l’ambiance des stades. Les vélos s’exposent du sol au plafond, les médailles se contemplent de très près et les défis sportifs se vivent au sens propre avec, entre autres activités, ce babyfoot géant mis à la disposition des publics.

En tout, un millier de trésors de l’Antiquité à nos jours sont présentés. Tenues, affiches, toiles, photos, films, trophées, équipements mais aussi accessoires qui racontent l’histoire du sport et de ses acteurs. Comme cette pipe du « mousquetaire » Jacques Brugnon ou cette montre qui fit l’ascension de l’Anapurna au poignet de Maurice Herzog. Quatre pièces sur cinq sont des dons d’athlètes ou de clubs. Hugo Lloris, originaire de Nice, a ainsi offert au musée deux maillots : celui de son premier match à Rio, et celui de son premier match pro à l’OGC Nice. À voir absolument.

Musée national du Sport
Boulevard des jardiniers, stade Allianz Riviera – Nice
Exposition permanente et temporaire : 7 €
www.museedusport.fr

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.