X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le tennis en BD
Max Winson

Le tennis en BD

Par Jawaher Aka, le 20 novembre 2014

Max Winson n’a pas perdu un match de tennis de toute sa carrière. Jusqu’où poussera-t-il la performance ? Réponse en bulles dans les deux tomes de la sombre et lumineuse BD de Jérémie Moreau.

« Dès l’âge de 16 ans il a remporté tous les tournois […] Vingt-quatre titres en Grand Chelem. Quatre-vingt quatorze titres sur le circuit ATP » : Max Winson monopolise le haut des podiums depuis sept ans. Entraîné par un père tyrannique, en bon soldat, il ne pose pas de questions. Il frappe et il marque. À quelques balles près : « Six balles dans le filet… autant de balles qui viennent frapper de plein fouet mon cœur. » Des balles perdues qui ulcèrent son père. Au sens propre. Il tombe malade et Winson doit lui trouver un remplaçant. L’inattendu Madison propose un programme d’entraînement aussi curieux qu’ambitieux. « Les impondérables sont les principaux ennemis de la victoire ! Avec moi, tu apprendras à dresser l’imprévisible et à soumettre l’infortune… Et alors rien ne pourra jamais entraver ton règne de vainqueur. » Le champion signe. Et le mégalomaniaque chantier de terrains de tennis à impondérables peut commencer.
 

Le culte de la performance, les foules hystériques, le business du sport, la notoriété : le jeune Jérémie Moreau, questionne le sport et en particulier le tennis qu’il connaît bien. Il croque un monde où l’idéal sportif est incarné par un champion indétrônable, qui ne voit pas ce que son hégémonie implique de déceptions, de violence, et d’excès. Une société hypnotisée dont l’humeur dépend des exploits de sa « star ». Un héros moderne à la fois effrayant et sympathique, dont le drame est de ne connaître que le tennis. Et le succès. « Même si je joue contre quatre joueurs en même temps au beau milieu d’un ouragan et que je perds la vue… Je suis condamné à gagner. » À moins que… libéré de La Tyrannie (Tome 1), il ne découvre L’Échange (Tome 2).
 

Max Winson. Tome 1 – La Tyrannie, 160 pages
Max Winson. Tome 2 – L’Échange, 168 pages
De Jérémie Moreau, aux Éditions Delcourt
15,95 € le tome

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.