X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
le bonheur en couleurs
Jacques-Henri Lartigue,

le bonheur en couleurs

Par Carine Lepied , le 26 juin 2015

Jacques-Henri Lartigue est surtout connu pour ses photos des débuts de l’aviation, des courses automobiles et des belles élégantes. L’exposition à la MEP nous permet de découvrir une autre facette du travail du photographe : sa passion pour la couleur et la nature.

Jacques-Henri Lartigue s’initie à la photographie dès l’âge de 7 ans. Issu d’une famille aisée, il photographie tout ce qui l’entoure. Sa famille, les exploits de son frère Zissou, de ses cousins, les automobiles, les avions, les nouveaux sports… au gré des voyages de la famille. Autant de sujets de prédilection qui ne le quitteront jamais et qu’il mettra en scène toute sa vie dans des carnets photo légendés. Il est émerveillé par tout ce qu’il voit et par la nature qui l’entoure. C’est ce que dévoile l’exposition Lartigue, la vie en couleurs, à la Maison européenne de la photographie à Paris. Elle nous permet d’appréhender une période méconnue de son œuvre, consacrée à la couleur.
À l’âge de 18 ans, tout d’abord, puis dans les années 50. En 1913, loin des turpitudes du monde et de la guerre qui s’annonce, Lartigue s’initie à la couleur et à la technique de l’autochrome. Selon lui, la couleur lui permet « d’attraper la vérité ». Il photographie la nature, les fleurs, les femmes dans la campagne. Dans un carnet, il dira : « Je suis amoureux de la lumière, je suis amoureux du soleil, je suis amoureux de l’ombre, je suis amoureux de la pluie, je suis amoureux
 de tout. » Il délaissera ensuite la couleur pendant de nombreuses années pour y revenir dans les années 50. On retrouve des images de voyages, les sports d’hiver, les soirées mondaines, les séjours à Deauville, la côte basque ou la Côte d’Azur. Fasciné par la beauté des femmes, elles seront également omniprésentes dans son œuvre. Sa femme Florette, qui va partager sa vie pendant près de quarante ans, va devenir sa muse, comme toutes les femmes de sa vie avant elle. Ses clichés sont autant d’instantanés de bonheur témoignant d’une vie d’oisiveté et de loisirs.
Mais, malgré ce talent extraordinaire de spontanéité et d’originalité, Lartigue ne rencontrera la notoriété qu’en 1963, à l’âge de 69 ans. Une première exposition à New York et un reportage dans le magazine Life feront exploser son talent sur un plan international. Ne ratez pas ce beau rendez-vous avec un photographe unique, qui nous fait partager une vie privilégiée, légère et insouciante et nous donne à voir une certaine approche de la photographie de reportage.

Exposition Lartigue, la vie en couleurs
À la Maison européenne de la photographie
5/7, rue de Fourcy, 75004 Paris
Jusqu’au 23 août 2015

Catalogue d’exposition Lartigue, la vie en couleurs
Aux Éditions du Seuil
168 pages
29,90 €

www.mep-fr.org

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.