X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Sportfolio : la photo de sport fait vibrer Narbonne

Sportfolio : la photo de sport fait vibrer Narbonne

Par Carine Lepied , le 31 mai 2016

Si vous ne supportez plus le temps maussade de la capitale, aérez-vous sous des cieux plus lumineux avec un beau prétexte : le festival Sportfolio à Narbonne, dans l’Aude. Jusqu’au 19 juin, vous pourrez admirer gratuitement 15 expositions de photos de sport d’une grande qualité, par des photographes de renom.

Au mois de mai, Narbonne est « the place to be » pour les aficionados de sport et les passionnés de photo. Le festival Sportfolio, dont Nikon est le partenaire historique, se démarque des grands rendez-vous photos (Visa pour l’Image, Rencontres d’Arles...) : ici, pas de photojournalisme lié à la politique ou aux grands conflits internationaux. Narbonne est le lieu d’autres émotions. Celles suscitées par le sport dans sa pratique individuelle ou dans l’intensité des grandes compétitions. Sportfolio est d’ailleurs le seul festival au monde à mettre la photo de sport à l’honneur.
Pour sa troisième édition, le festival propose une sélection d’expositions d’une belle exigence et d’une rare intensité visuelle et émotionnelle, sous la présidence de Jean-François Leroy, fondateur et directeur du prestigieux festival voisin, Visa pour l’Image, à Perpignan. À découvrir dans les rues et les lieux historiques de la ville, une quinzaine d’expositions – près de 500 photos ont été sélectionnées – par des photographes du monde entier, autour de thèmes variés qui rendent bien compte de la diversité et de la complexité de la photo de sport.

Coup de cœur pour une expo consacrée au tennis et à Roland-Garros avec le regard bien particulier de Corinne Dubreuil, photographe habituée du festival et du tournoi qu’elle couvre depuis 1991. Parmi les photos de 25 tournois, l’exposition présente un choix serré de portraits avec une belle charge émotionnelle, comme cette photo de Serena Williams en coulisses, après sa victoire à Roland-Garros en juin dernier, partageant un moment d’intimité  avec son petit chien Chip.

Autre très bel accrochage, Elles – Football féminin qui donne à voir le regard de photographes de l’AFP proposant chacun l’histoire individuelle d’une jeune femme ou d’une équipe dans 17 pays où la pratique sportive pour les filles n’est pas forcément bien vue ou encouragée, comme en Indonésie ou en Afrique.
Autre coup de cœur : l’exposition 24 H chrono par les photographes de l’agence DPPI. Un reportage sur les 24 Heures du Mans, abordé comme un récit d’heure en heure, à la manière de la célèbre série du même nom explique Jean-Denis Walter, directeur artistique de l’événement.

En marge des expositions, et pendant les premiers jours du festival, les photographes professionnels et autres passionnés peuvent aussi participer à des ateliers organisés avec la marque Nikon pour s’initier gratuitement à la photo de sport (ateliers BMX, kitesurf, natation, GRS...). Pendant toute la durée du festival, Nikon donne également la possibilité au public d’emprunter du matériel photo sur simple présentation d’une pièce d’identité.   

Comme le dit justement Bénédicte d’Autigier, co-fondatrice du festival, « la photo de sport sublime l’événement sportif ». Elle est le lieu d’émotions rares, en connexion directe avec  la société. Le festival est « un lieu d’échanges et de belles rencontres qui font sens, nous nourrissent et nous portent ». Longue vie à Sportfolio !

http://www.festivalsportfolio.fr/

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.