X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le Tranoï Paris Men's revient et se (re)met au parfum

Le Tranoï Paris Men's revient et se (re)met au parfum

Par Bérénice Marmonier , le 17 juin 2016

Quand sonne l'heure des Fashion Week à Paris, celle du Tranoï s'agite aussi à la Cité de la Mode et du Design. Un salon pour les professionnels qui mise sur la créativité et l'innovation. Du 25 au 27 juin, il accueille pour la deuxième fois la catégorie parfums, stimulée par le travail artistique de Philippe Di Méo. Explications.

En italien, Tranoï signifie « entre nous ». Et c’est entre professionnels de la mode, créateurs et amoureux d’un savoir-faire unique, que le salon Tranoï Paris s’installe quatre fois par an, durant la Fashion Week parisienne depuis 2005 – ainsi que deux fois par an lors du New York Market Week. Et le Tranoï Paris Men’s va de nouveau investir, du 25 au 27 juin, la Cité de la Mode et du Design. Avec en première ligne des marques internationales qui mixent innovation et avant-gardisme comme Alto Milano, DNL, Harris Wharf London, Lardini, Roberto Collina… Objectif : présenter leur nouvelle collection. « Le Tranoï a toujours eu une vision particulière avec des partis pris, affirme Philippe Di Méo, chef d'orchestre artistique du Tranoï et créateur-designer de Liquides Imaginaires. On trouve des produits que l’on ne verra nulle part ailleurs ».

Le parfum de niche s’affirme
Et depuis janvier dernier, le salon professionnel a lancé le Tranoï Paris Parfums. Un marché en pleine évolution qui voit la haute parfumerie se faire une place parmi le parfum dit mass market. « Armand Hadida, le directeur artistique du Tranoï, a décidé de consacrer une partie au parfum de niche, explique Philippe di Méo. Mon associé, David Frossard, a été missionné pour sélectionner plusieurs marques ». Philippe di Méo s’était quant à lui occupé de la scénographie d’exposition et avait ainsi mis en place des cabines d’essayage à parfums. « L’idée était de montrer le parfum différemment, comme si on l’essayait vraiment, et d’offrir une vraie expérience ».  

Cette fois, cet ex-designer va plus loin avec son installation « indélébile ». « Nous avons créer un parfum assez fort, qui doit nous laisser un souvenir indélébile olfactivement et aussi visuellement. C’est pourquoi nous avons imaginer des cabines de peinture où le parfum tacherait vraiment lors du spray ». Rendant ainsi ce parfum inoubliable qui sera rattaché à un souvenir précis. Un concours de graff sera même organisé le dimanche 26 juin en présence du graffeur new-yorkais Toxic. Et tout ça, tra noï.

Tranoï Men’s & Parfums
Du 25 au 27 juin
www.tranoi.com

 

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.