X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L'expo à voir : « Le sport européen à l'épreuve du nazisme »

L'expo à voir : « Le sport européen à l'épreuve du nazisme »

Par Marion Deslandes , le 01 juillet 2016

À partir des JO de Berlin, en 1936, se dessine une période noire pour les sportifs du Vieux-Continent. Une page d'histoire que décrypte le Centre d'Histoire de la résistance et de la déportation de Lyon avec l’exposition « Le sport européen à l'épreuve du nazisme ».

Quand les idéologies totalitaires s'emparent du sport, cela n'augure rien de bon pour les athlètes. Jusqu’au 29 janvier 2017, « Le Sport européen à l'épreuve du nazisme » est la nouvelle exposition proposée par le Centre d'Histoire de la résistance et de la déportation de Lyon. Les Jeux Olympiques de Berlin en 1936, organisés par le IIIe Reich, annoncent l'irruption du fascisme dans le sport. Un moyen de contrôler et d'exalter les masses, et de mettre en place une politique d'exclusion. Il faudra attendre les JO de Londres en 1948 pour apercevoir un renouveau. Cette exposition dévoile au visiteur de nombreuses photos, films, objets et documents d'archives, et révèle aussi comment la pratique physique a pu servir de refuge aux opprimés et aux prisonniers.

Pour personnifier cette période, une vingtaine de carrières bouleversées par la guerre sont également retracées. Des itinéraires de champions méconnus, comme celui de Tola Vologe, sportif français et résistant, assassiné dans les ruines du siège de la Gestapo lyonnaise. Né à Vilnius puis installé à Paris, ce sportif polyvalent excella dans trois disciplines : le hockey sur gazon, l'athlétisme et le tennis de table. Il se réfugia à Lyon en 1940, devenant alors une figure emblématique du LOU (Lyon Olympique Universitaire), avant d'être arrêté puis exécuté en 1944. Son nom et sa mémoire ont ensuite été associés au centre d'entraînement de l'Olympique Lyonnais. Une façon de ne pas oublier.

Exposition « Le sport européen à l'épreuve du nazisme »
CHRD, 14 avenue Berthelot, Lyon7e
Du mercredi au dimanche, de 10h à 18h ; de 4 à 6 euros.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.