X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Mister Perfect
Jason Morgan

Mister Perfect

Par David Batty, le 07 avril 2015

L’homme parfait, c’est lui. Jason Morgan, 80 kg de muscles, nouveau visage d’Acqua Di Gio de Giorgio Armani, un corps taillé à la serpe et une gueule qui va avec. Un peu énervant ? Oui. Mais dans quelques mois, en suivant ce programme calibré au millimètre, c’est peut-être vous...

OPÉRATION BONNE GUEULE

Faire l’impasse sur votre litre d’eau après le sport ? Impossible. À la suite d’un long courrier ou en délicate période de gueule de bois ? Pour rien au monde. Mais penser à utiliser votre soin hydratant, ça, c’est une autre histoire. Pas vraiment réflexe, ce geste-là, c’est le moins que l’on puisse dire. Car les mythes ont la peau dure. Celle malmenée qui raconte à sa manière votre histoire d’homme, ou celle des rides qui vous burinent une gueule, genre retour d’aventure. OK. Mais séduisant un temps, ne rêvez pas. Demandez aux ex-grands reporters. À 40 ans, en paraître dix de plus chahute pas mal l’ego. Alors, aujourd’hui, on range l’eau de Cologne à papa – desséchante et photosensibilisante – au rayon mémoire, et on s’attaque aux préjugés. En commençant par le plus résistant : il n’y aurait de geste politiquement viril que celui du sacro-saint après-rasage. Vous savez, celui qui brûle. La crème, un truc de fille ? Ben non. À l’exemple de sa consœur, la peau masculine a aussi ses exigences. « Si elle est plus solide, plus épaisse, souvent plus grasse et plus résistante aux agressions extérieures que celle des femmes, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas l’hydrater » rappelle le docteur Olivier Brachat(1).


Certes, le dermatologue ne croit pas au réel pouvoir des onguents en la matière (par nature, soit la peau est auto-hydratée, soit elle ne l’est pas, explique-t-il), mais il le concède : « Crèmes et autres soins assouplissent, donnent du confort aux hommes à la peau sèche ». Elles évitent aussi aux peaux grasses les petits boutons dus aux excès de sébum. Ou lissent et apportent de l’éclat à une peau masculine généralement terne, compte tenu d’une couche cornée plus épaisse. Et le rituel du rasage d’être à son tour soumis à la question. « Les zones concernées ne sont jamais très sèches, mais sont de facto irritées après le passage de la lame » précise le docteur Olivier Brachat. Solution : la crème hydratante. Vous n’y échapperez pas.
 

Textures, une question de goût ?

Chez l’homme aussi, il existe différents types de peaux, plus ou moins grasses, plus ou moins hydratées. Comment faire son choix parmi l’offre pléthorique de marques et de protocoles ? Gel, émulsion, sérum, les formules légères sont idéales pour les peaux grasses – matifiantes, encore mieux. Les crèmes onctueuses et riches apaiseront les peaux sèches. Les peaux mixtes opteront pour un hydratant matifiant le matin et un soin réparateur adapté le soir.


Et l’antirides dans tout ça ?
Pour le Dr Brachat, le véritable antirides est un produit préventif basique : la protection solaire, systématique, dès l’âge de 15 ou 20 ans. Il préconise un soin hydratant incluant un écran anti-UV léger (IPF 15 ou 20). Ce soin antirides constitue à terme un double geste antiâge, puisque l’actif hydratant atténue les rides fines.


Quid des produits mixtes ?

Good news ! Vous avez l’absolution du Dr Brachat : vous pouvez user et abuser des soins de votre douce, à condition qu’ils conviennent à votre peau... et à votre odorat. Quid des concordances des actifs avec vos hormones, docteur ? « Dans un argumentaire publicitaire, la testostérone déclenche une satisfaction certaine. » La masculinité, un placebo ?

 

En pratique

Plan A : le basique

Pour les pressés ou les récalcitrants, un seul geste à ne pas zapper : l’application d’une crème hydratante avec anti-UV (SPF 15) après le rasage. Antiâge, après-rasage, soin booster, hydratant, protecteur... Il existe de nombreux soins « tout en un » qui répondront à vos besoins.

Plan B : le full package

Nettoyage au pain dermatologique matin et soir. Soin avant rasage (crème ou mousse) pour ramollir le poil et stimuler les capacités hydratantes des glandes de la peau. Après le rasage, spray d’eau thermale, crème hydratante non grasse et anti-UV. Au coucher, crème de nuit réparatrice. Too much ? Question d’équilibre... Trouvez votre propre formule !

 

 

BON PIED, BON ŒIL
 

Soin star des pieds

Qui est-ce ? Bastien Gonzalez, le pédicure-podologue des stars, mondialement reconnu pour son approche cinq étoiles et ludique du pied – les coussinets sont (re)gonflés comme des oreillers, les sillons sont dégagés comme avec une brosse à dents... Ce n’est plus une corvée d’hygiène mais un rituel-plaisir.

Son concept. Une approche globale qui mêle podologie, soin et esthétique. Il explique tous ses gestes et éduque, travaille sur les points de relaxation et toute la jambe, use des « 12 outils de Bastien » pour soigner l’ongle. Le traitement est médical et méticuleux, les produits utilisés sont 100 % naturels (sans glycérine, ni vaseline, ni lanoline). L’ongle retrouve tout son rosé.

Ce qui fait la différence. Tout, et pour finir une technique de polissage des ongles à l’ancienne. À la fraise, puis aux grains et on finit à la peau de chamois et perle de nacre, ce qui exfolie et garantit un brillant naturel pendant au moins quatre semaines.

Une folie ? Le Black Diamond Scrub, une poudre de diamant qui devient blanche au contact de l’eau et ouvre les pores, avant l’étape d’hydratation.

La Pédicure de Bastien, 160 € (60 min), www.bastiengonzalez.com
 

Soin des pieds à sec

Où ? Chez Trandline, le nouvel institut plus chic tu meurs du VIIIe arrondissement, dirigé par deux médecins russes. Un spa gigantesque où tout est à peu près possible. Question environnement, c’est une interprétation russe du chic et glam français. Alors oui, le parquet est en pointe de Hongrie et les moulures habillent chaque pièce, mais le rendu n’est pas forcément celui escompté. Peu importe, l’intérêt est ailleurs. Et plus précisément au niveau des pieds.

Concrètement. Un soin à sec d’une heure trente histoire de repartir du bon pied pendant au moins un mois. Roxanna, la thérapeute, vous installe sur un siège de dentiste, enfile son masque et c’est parti pour une pédicure au millimètre avec les machines les plus high-tech du moment.

Ce qui fait la différence. Un travail dans le sens de la peau, qui évite les agressions et donc les callosités, utilisant fraises, limes et autres crèmes pour redonner aux pieds une seconde jeunesse. Et ce pendant un mois.   

Trandline, 64 rue Pierre Charron, 75008 Paris, 01 44 13 88 88. Soin à sec, 230 € (90 min), www.trandline.fr
 

Soin cellulaire contour de l’œil

L’innovation. L’ATS Transdermal qui, par l’action de deux courants électriques, fait remonter le sang à la surface, améliore la microcirculation et booste la création naturelle de collagène et l’élastine de la peau. Combiné à la Rolls des soins suisses – Swiss Perfection –, gorgé de cellules d’iris, très riche en enzymes et protéines, les résultats sont immédiats. Avec, on peut aussi retravailler la forme du visage et atténuer les taches.

Concrètement. Avec la première électrode, on ressent un effet de crayonnage sur la peau (et des pics de chaleur) qui travaille sur les points de déshydratation avancée. Avec la seconde, on stimule toute la circulation, plus sensible autour de l’œil (on ressent des picotements).

Bonus. Pour les hommes, on insiste sur la zone médiane, que l’on purifie en éliminant l’excès de sébum, avant de redensifier.

Résultat. C’est comme si on revenait de vacances, avec un teint « super gueule » (l’effet de la stimulation du sang) et les résultats sont spectaculaires sur la ride du lion et les cernes, même très marqués.

Soin cellulaire contour des yeux, exclusif au spa de l’Hôtel George V,
570 € (45 min), www.fourseasons.com/paris/spa

 

Soin de l’œil à l’edelweiss

Où ? Au spa Cayola, en sortant de Matignon, rue de Bourgogne. La seule adresse à Paris qui travaille avec la cosmétique suisse Bellefontaine. La marque a intégré à tous ses produits une formule anti-oxydante puissante, grâce aux cellules souches d’edelweiss.

Step by step. Après avoir purifié la peau, on passe au « tricotage » du contour de l’œil avec une crème à l’effet tenseur. C’est un enchaînement rapide de mouvements manuels qui travaille les muscles en profondeur, draine et relifte tout le contour de l’œil. On poursuit avec une réhydratation légère avant la pose d’un masque enrichi au caviar, qui va finir de décongestionner et de réparer toute la zone. Effet repulpant sur les cernes et les paupières.

Bluffant. Le « tricotage », qui a les vertus d’un vrai massage décrispant. Toutes les tensions s’échappent, on s’est endormi. L’effet super frais du masque et les résultats qui en découlent : tout le visage est reposé et le contour de l’œil est comme neuf si l’on n’est pas trop marqué au départ.

Posologie. Une fois par mois idéalement, pour éviter d’accumuler les poches.

Soin contour de l’œil aux cellules souches d’edelweiss, 130 € (60 min),
www.cayolaspa.fr

 

OBJECTIF DÉTOX
 

Nom de code anti-bouée

Objectif. Détoxifier, drainer, décongestionner les tissus et donc affiner la silhouette. 

Step by step. On commence par un peeling en trois étapes qui élimine les toxines au-delà de la couche cornée et réduit le ph de la peau à son minimum, pour optimiser les actions qui vont suivre. On enchaîne avec la cryothérapie, une sonde réfrigérée à -18 °C passée sur la peau et qui suit le trajet lymphatique. Elle alterne les effets de vasoconstriction et vasodilatation qui permettent une meilleure pénétration de deux gels, dont la combinaison accélère l’élimination des toxines et optimise l’effet stretch sur les tissus. Le soin se termine par un massage tonifiant, avec des mouvements d’essorage, de tubes, de palper-rouler et des mouvements circulaires les poings fermés.

Résultat. L’effet poids plume est instantané et on sent que la « bouée » autour de la taille commence à dégonfler. Les résultats sont visibles au bout de quatre séances.

Soin Perfusion Corps Détox à l’Institut Filorga, 95 € (60 min), www.filorga.com

 

Méthode shiatsu

Le pitch. En médecine chinoise, on distingue « être en bonne santé » et « être en bonne forme ». À partir de 35-40 ans, l’énergie profonde diminue. Le moteur digestif fonctionne moins bien, le transport des aliments se fait moins facilement, d’où l’intérêt d’intégrer les habitudes alimentaires basées sur la médecine chinoise, même en cas de bonne activité physique (cela n’a rien à voir). L’engorgement de l’organisme vient de l’alimentation, des émotions (stress, etc.) ou des deux.

Concrètement ? La séance commence par un diagnostic – quel organe ne fait pas son boulot ? S’ensuit une fiche alimentation personnalisée, puis une recommandation sportive (si c’est l’énergie du foie qui stagne, il faut privilégier des exercices de respiration plutôt qu’une activité cardio). Vient ensuite un travail de rééquilibrage sur les méridiens concernés, en suivant bien sûr le parcours de la lymphe, du sang et du système nerveux. 

Pourquoi ça marche ? Parce que c’est une vraie consultation. Avec des solutions personnelles. L’idéal ? Une séance par mois.

Cédric Sebti, 176 boulevard Saint-Germain, 75006 Paris, 06 10 14 90 53. Compter 100 € la séance.

 

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.