X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Acqua di Gio, l'air du large

Acqua di Gio, l'air du large

Par Marie Létang-Horay , le 22 avril 2016

Certains parfums ont marqué leur époque 
et influencé nos vies, créant à leur naissance une véritable rupture olfactive dans le monde de la parfumerie. Des fragrances uniques, que l’on aime toujours autant dix, vingt ou cinquante ans plus tard. Comme Acqua di Gio d'Armani.

Le parfum : Giorgio Armani voulait décrire son île de Pantelleria, un lieu où la terre noire mange le ciel bleu, un rocher hors du temps où le créateur se ressource régulièrement. Son brief ? Le soleil, l’ailleurs, les agrumes et l’eau.

Date de sortie: 1996.


La pub : un plan serré sur un visage, du noir et blanc et un regard ultra sexy. Un visuel fort, à tel point que la marque a troqué Larry Scott, le mannequin d’origine, pour réaliser la même photo dix ans plus tard avec Lars Burmeister, un presque sosie.

Pourquoi il a marqué son époque ? Parce qu’il est le premier parfum à capturer l’air du large dans un flacon. C’est en fait la fameuse molécule « calone » qui permet de retranscrire cet effet marin, lançant dans la foulée la tendance des parfums iodés. Et enfin, pas des moindres, les hommes découvrent que la fraîcheur peut être franchement virile. Un pas de géant.

Pourquoi on l’aime encore ? Parce que sa fraîcheur attire toujours autant, recru- tant ainsi un public plus jeune, et que son style sexy continue de rendre accro du côté des quarantenaires. On appelle ça avoir du nez.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.