Beauté Puma the Quest
Le 18 mars 2013

Puma the Quest À la rencontre de Salah

Danseur et chorégraphe, Salah Benlemqawanssa, alias Spider Salah, est aujourd’hui ambassadeur de la marque Puma et s’investit dans le projet The Quest, qui permettra à 5 élus de participer au légendaire spectacle Juste Debout. Son style éclectique mêle librement breakdance, danse du ventre et mime. Salah raconte à Sport&Style son amour pour la philosophie du streetdancing.

Comment décririez-vous votre style ?
Je cite de nombreux styles, j’insiste sur le côté urbain et africain, car c’est ce que je suis : un marocain algérien qui a grandi en France.

Qu’est-ce qui vous plaît dans la philosophie de streetdancing ?
L’idée qu’il n’y a pas de limites. En 1980, les danseurs faisaient trois ou quatre tours sur leur tête, aujourd’hui on sait en faire trente d’un coup. On n’arrête pas d’évoluer, de progresser, de repousser ses limites.

Qu’est-ce qui vous attire chez Puma ?
C’est une marque qui a toujours suivi l’environnement des battles. Depuis, des années maintenant, je porte leur modèle iconique, les Suede, qui on accompagné des évolutions dans mon style car elles sont à la fois légères et solides.

Quel message est-ce que la danse livre à la jeune génération ?
Tout est possible. J’ai commencé avec rien, je me suis fait connaître à travers YouTube. Mais attention ! Si tout est possible, rien n’est possible sans travail. Il faut énormément de patience. Et si on tombe, on se relève toujours.

Comment restez-vous en forme ?
C’est très intense. J’ai deux coachs, un pour le culturisme, l’autre pour la résistance. Je vais cinq fois par semaine à la salle de sport.

Et côté alimentation ?
Je manque énormément de viande blanche et de légumes verts. L’après-midi, je consomme beaucoup de viande rouge ? Et je m’autorise une journée d’écart… enfin, un petit écart, il faut jamais perdre les pédales ! 

Lire le magazine en ligne
Suivez Sport&Style