X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Une supercar sans chauffeur à vitraux

Une supercar sans chauffeur à vitraux

Par Alice Morabito , le 26 septembre 2014

Exit airbags, absorbeurs de chocs et autres dispositifs intégrés de facto en vue de notre sécurité. Demain, les voitures, assistées par ordinateur et, qui sait, à l’abri de nos erreurs, pourraient même se payer le luxe de la fragilité.

C’est en tout cas le projet fou de Dominic Wilcox, artiste-designer anglais, révélé lors du London Design Festival (qui s’est tenu du 13 au 21 septembre) dans le cadre de l’exposition organisée par le magazine pointu Dezeen et la marque Mini. Au programme de cette exposition axée sur la mobilité dans le futur, une voiture sans chauffeur – ça semblerait presque évident –, connectée et pilotée par ordinateur. Persuadé que les machines conduiront plus sûrement que l’homme, gérant mieux le trafic et les risques de collision, Dominic Wilcox a décidé de faire de son véhicule tout autre chose qu’une voiture.

Pas de panneau de commande, pas de matériel ni de dispositif de sécurité vu qu’il n’y aura plus d’accident… Forcément, l’habitacle offre beaucoup plus de possibilités ! Sa « Stained-Glass Driverless Sleeper Car of the Future » (« voiture-lit sans chauffeur à vitraux ») – c’est sûr, c’est moins facile à retenir que 911 – est travaillée à la manière d’une œuvre d’art. Entièrement réalisée en vitraux, le tout sur une armature en bois, elle a été inspirée, côté forme, par ceux de la cathédrale de Durham. Et côté technique par le savoir-faire mis en œuvre pour les lampes Tiffany, les célèbres lampes Art déco. Bref, on peut, comme son nom le suggère, y mettre un lit et rêvasser sur le paysage en colorama pendant que l’on se fait transporter. Le lancement de cette « supercar » est prévu pour 2059, soit pile un siècle après le lancement de la Mini. Et pour la faire courte… plus besoin de code, ni de permis !

http://dominicwilcox.com/
http://taxirobot.co.uk/

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.