X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Du mobilier version denim

Du mobilier version denim

Par Laurence Gounel , le 21 mai 2014

Mieux que les collections capsules, les hommages. Ceux qui font du bien en forçant les souvenirs et la perspective, sans louper le coche de la saison.

Au panthéon des snobismes de la mode, il y a LE sujet qui fâche. Le phénomène de la collection capsule qui, une fois passé le bonheur fugace de shopper la perle rare (et démodable), déprime. Culpabilise. Claquer l’équivalent du PNB de la République centrafricaine dans un perf’, ça va pas ou quoi ? Et puis il y a les collaborations heureuses. Les collections hommages. Comme des Remember qui chantent ! Comme Tommy Hilfiger qui rappelle avec sa collection True to the Blue que l’avis de grand bleu déferlant sur les maisons de mode cet été dure chez lui depuis des années. Que c’est même l’ADN de cette marque à la coolitude légendaire.

DESIGN DENIM
En 2014, retour aux seventies et à l’époque insousciante où Tommy et deux amis fructifient leur héritage américain en travaillant le denim, le chambray et les délavages dans leur première aventure, People’s Place. Une chaîne de magasins conçue comme un way of life, à leur image, avec une mode fun qui sent bon la liberté et du mobilier vintage, pop, qu’ils chinent un peu partout. Au contraire d’une collection capsule qui n’a souvent d’autre vocation que d’attirer l’attention des bien lotis, ce back to basic été 2014 trouve écho parce qu’il réinvente l’intemporel, l’indémodable et titille notre imaginaire du West America. C’est le bleu du ciel, l’étoffe des cow-boys, les symboles d’individualité et d’insolence bon enfant qui soufflaient à cette époque qui, au fond, nous attirent... Tommy a vu juste. D’abord, en évitant l’écueil de la collection capsule pour ce revival côté vestiaires, ensuite parce qu’il a su quand même aiguiser la curiosité des amateurs en faisant plancher cinq jeunes talents du design pour créer la version 3.0 des pièces vintage qui meublaient son concept-store originel.

Et là seulement, on est bien contents d’échapper au risque de l’appartement témoin : il faut pousser la porte d’une boutique Hilfiger pour s’offrir l’une de ces pièces emblématiques, éditées... en édition limitée, forcément. Les Français Paul Venaille ou Benjamin Tortiger, O&G Studio, Debra Folz et Jonah Takagi, tous ont joué le jeu et inclus du denim ou de l’indigo à leurs créations d’inspiration « mobilier nordique ». Fauteuil, bureau, table, lampe... Il faut croire que celui qui fut l’ami d’Andy Warhol et Basquiat dans une autre vie a retenu la leçon. En tout cas, il n’a pas à rougir face aux grands éditeurs. Le pari tient la route, et mieux que ça encore.

Collection True to the Blue, prêt-à-porter disponible dans tous les points de vente de la marque.
Collection mobilier en vente uniquement à la boutique Tommy Hilfiger, 65 avenue des Champs-Élysées, Paris VIIIe
www.tommy.com

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.