X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Toutes voiles dehors

Toutes voiles dehors

Par Paul Miquel & Frédéric Pelatan , le 27 septembre 2014

Lorsque 300 voiliers racés fraient dans la baie de Saint-Trop’ entre claquement de focs et de flûtes de champagne, on s'incline. L’événement sportif le plus chic de la rentrée.

En cette fin septembre 1981, l’été joue les prolongations à Saint-Tropez quand débarque dans le Vieux Port un couple d’Américains de retour de Porto Cervo. Il y fait chaud, donc soif, et le skipper de Pride raconte avec emphase ses plus belles victoires aux Tropéziens qui veulent bien l’écouter. S’élève une voix qui suggère que Pride ne pourra pas battre Ikra, le ketch en aluminium dessiné en 1964 dans l’optique de la Coupe de l’America, qui vient d’accoster. Pari tenu ! Racheté par le baron Bich puis par Jean Rédélé, le fondateur d’Alpine Renault, Ikra fait alors les belles heures de son skipper, Jean Laurain.

Naissance des voiles
C’est lui qui remporte sans trembler ce défi de 15 milles entre la tour du Portalet, la bouée des hauts fonds de Nioulargue et le Club 55, restaurant de Patrice de Colmont. Un compotier en argent fera office de trophée pour la Club 55 Cup mais, surtout, une régate vient de naître, prenant rapidement le nom de Nioulargue puis, en 1999 et après trois ans d’interruption, celui de Voiles de Saint-Tropez. En 2014, alors que Sport & Style est désormais partenaire média de la régate, trois cents voiliers monocoques modernes et de tradition bretteront dans la baie de Saint-Tropez entre le 27 septembre et le 4 octobre. Citons le tout nouveau centenaire Moonbeam IV, la flotte de JClass – bateaux conçus pour les Coupes de l’America entre 1930 et 1937 – ou les plus récents Magic Carpet Cubed, Wally de Sir Lindsay Owen-Jones, ancien P.-D.G. de L’Oréal, ou Ryokan 2, le Wally 80 de Luc Alphand. Autour d’eux, plus de 4 000 équipiers (parmi lesquels les frères Peyron, Luc Poupon et Florence Arthaud, Jean-Pierre Dick et Kito de Pavant) toujours aussi prompts à festoyer.

Régularité horlogère
Deux fois vainqueur du Trophée Rolex, Ikra ne pourra viser la passe de trois cette année. Partenaire depuis 2006 des Voiles de Saint-Tropez, l’horloger a décidé d’ouvrir son palmarès à tous les yachts. Chaque année, une classe nouvelle choisie par un comité composé d’historiens du yachting et de membres de l’organisation sera portée au firmament de l’été indien tropézien. Si la famille s’agrandit, les règles restent les mêmes : le Trophée Rolex récompense le yacht le plus régulier au cours des quatre jours de régates.


Les immanquables des Voiles 2014

Lundi 29 septembre
Bénédiction des bateaux dans le Vieux Port par le père Hayes.
Mercredi 1er octobre
Retour du légendaire concours de pétanque après les régates du mercredi, place des Lices.
Jeudi 2 octobre
La Club 55 Cup, le défi chevaleresque et fondateur. La régate des Centenaires, dont Moonbeam IV.

 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.