X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’esprit de JFK plane sur les Voiles de Saint-Tropez

L’esprit de JFK plane sur les Voiles de Saint-Tropez

Par Servane Dorleans , le 29 septembre 2014

Quelques 300 bateaux sont attendus à Saint-Tropez pour les 15 ans de la manifestation. Parmi eux, Manitou, l’ancien yacht présidentiel de John Fitzgerald Kennedy.

Manitou, un Yawl Marconi de 18,90 m, est le seul bateau présent aux Voiles à pouvoir se targuer d’avoir officié en tant que yacht présidentiel. Construit dans le Maryland sur les plans du célèbre architecte naval Olin Stephens pour le compte de James Lowe, Manitou aurait pu couler des jours paisibles aux États-Unis. Mais le destin en décide autrement et le bateau entre dans la légende peu après l’investiture de JFK. Offert par son propriétaire à l’US Coast Guard Academy, Manitou, dont le nom signifie « esprit de l’eau », est rapidement repéré par Kennedy, qui en fait LE yacht présidentiel. Rebaptisé Honey Fitz en l’honneur de son grand-père, le voilier, surnommé « The Floating White House », est équipé de systèmes de communication permettant au président d’être en contact permanent avec la Maison Blanche ou le Kremlin. Pendant trois ans, JFK navigue dès que l’occasion se présente en baie de Chesapeake ou au large de la Nouvelle-Angleterre, en famille avec Jackie, entre amis ou avec des invités de marque. L’histoire raconte d’ailleurs que Manitou aurait abrité la relation secrète que le président américain entretenait avec Marylin Monroe.

Une seconde vie en Méditerranée
Vendu à la Harry Lundeberg School of Seamanship cinq ans après l’assassinat de Kennedy, Manitou aurait pu passer entre les mains de l’armateur grec Aristote Onassis, qui tente de le racheter par deux fois pour l’offrir à Jackie avant de l’épouser. Mais l’institution refuse et le bateau continue de servir pour les entraînements de la Marine marchande. En 1999, la boucle semble bouclée. Racheté par le petit-fils de James Lowe, le bateau est restauré en Virginie. L’histoire aurait pu s’arrêter là, si quatre amis, Claes-Göran Nilsson, Phil Jordan, Pat Tierney et Melinda Kilkenny, les actuels propriétaires du bateau, ne s’étaient pas mis en tête de le racheter et de le restaurer pour régater en Méditerranée. Après une première année de rodage, Manitou a rapidement élevé le niveau et affiche cette année de belles ambitions pour sa troisième participation aux Voiles de Saint-Tropez.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.