X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Mini palais

Mini palais

Par Nadia Hamam , le 08 octobre 2014

Dans la famille du toujours plus luxueux, nous demandons les nouvelles suites made in Air France. Revue de ces détails qui rabattent le caquet au French Bashing.

À la vague des vols low-cost, les compagnies aériennes régulières répondent par une arme de séduction massive : l’ultra luxe. Pour attirer les Very Important Passengers dans les classes nobles de l’appareil, les têtes d’affiche asiatiques et moyen-orientales nourrissent la surenchère via des prestations exclusives. Dernière tendance du moment : des premières classes qui empruntent aux codes des palaces. Salon, chambre, douche et même majordome, rien n’est trop fou – ni trop cher. En 2014, la plus grande suite embarquée du monde atteint 11,6 m2 (25 000 dollars le billet) ! Cet automne, c’est au tour d’Air France de dévoiler sa vision de l’excellence avec sa nouvelle première classe. 

High-tech
Écran de 24 pouces (61 cm), l’un des plus grands proposés en vol dans le monde.
Mille heures de programmation à la demande en douze langues.
Télécommande tactile avec un second écran permettant d’afficher des informations complémentaires sur son vol ou le film visionné, tout en continuant à profiter de l’écran principal.
Casque Bose avec fonction « réduction active de bruit ». Le meilleur du marché. 

Pension complète
3 m² par passager, avec bureau intégré, fauteuil transformable en lit de 200 x 77 cm, fauteuil pour les invités.
Couette, oreiller Sofitel My Bed et linge de lit en coton peigné.
Tenue de confort taillée dans un coton ultra fin pliée dans une pochette personnelle.
Arts de la table signés Jean-Marie Massaud, porcelaine
Bernardaud et couverts Christofle. 

Luxe du détail
Tissus aux accents tweed, finitions métalliques soyeuses, appuie-tête et accoudoirs sertis d’un vrai et beau cuir, rangements capitonnés de suède.
Rideaux épais retenus par des embrasses en cuir.
Cloison mobile dans l’accoudoir côté allée, relevable d’une simple pression.
Trousse et cosmétiques signés Givenchy. 

Chiffres au sommet
Prix moyen du billet : 9 000 euros.
Quatre suites individuelles seulement à bord des dix-neuf Boeing 777-300 longs-courriers qui en seront dotés.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.