X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Guide Val-Thorens

La coqueluche 2015

Par Laurence Gounel , le 09 décembre 2014

Plus haute station d’Europe, Val-Thorens vient d’être élue « meilleure station de ski du monde et de France ». La sportive des 3 Vallées a su se renouveler avec un nouvel art de vivre.

Les pistes

Les pistes

600 kilomètres de pistes
Entre 2 100 et 3 000 mètres d’altitude, Val-Thorens a été créée dans un cirque naturel dominé par six glaciers, et avec un enneigement garanti de novembre à mai. C’est aussi le point culminant des 3 Vallées et le plus grand domaine skiable du monde avec plus de 600 kilomètres de pistes. Outre les itinéraires permettant de skier au soleil toute la journée, Val-Tho propose un spectacle grandiose avec le mythique glacier de Péclet ou « la plus belle vue des Alpes », selon le guide Vert Michelin, depuis la cime de Caron. Un panorama époustouflant sur plus de mille sommets des Alpes (françaises, suisses et italiennes).

Le top 3 des pistes
Combe de Caron (piste noire) :
pour un ski panoramique avec une vue exceptionnelle en haut. Le démarrage est raide, donc mieux vaut être endurant et technique.
Boismint et Plan de l’eau (pistes rouges) : on apprécie la très longue descente jusqu’à 1 800 mètres d’altitude avec les deux pistes rouges qui s’enchaînent sur près de 1 000 mètres de dénivelé. À faire le matin pour profiter du soleil et d’une bonne neige.
Goitschel (piste noire) : pour un ski au soleil  à la croisée des vallées... donc retour rapide. Bien raide ! À faire en fin de matinée pour bénéficier des meilleures conditions de neige.

Les activités

Les activités

La tyrolienne 

C’est la grande nouveauté et la tyrolienne la plus haute du monde. Le départ se fait au point culminant des 3 Vallées, à 3 230 m d’altitude. Le vol plané dure 1 minute 45, sur 1 300 m et parfois à plus de 100 km/h.

Les activités

Plongée sous glace

On s’échauffe avec une marche en raquettes ou une initiation ski de randonnée de 40 minutes. Destination ? Le lac de Lou, à 2 035 mètres d’altitude. Après avoir enfilé une combinaison et un équipement étanche, on plonge sous la glace pour 20 minutes d’exploration.

Les activités

Les activités

Fitness rando. Vous aimez transpirer ? C'est parti alors pour le footing ski aux pieds ! Des courses et cours de ski sont organisés sur une base fitness, avec une montée sèche et une descente sur piste damée.

Randonnée. Une autre façon de découvrir le domaine, en terrain vierge, et des itinéraires skis aux pieds accessibles à tous.

On dort où ?

Entre potes. Au tout nouveau Club Med Sensations, dans une architecture ultra contemporaine, avec une cave et une épicerie fine, une carte signée Édouard Loubet et un spa Carita. Ni crazy signs ni kids club.

On aime. La formule Booster Ski qui combine sports de glisse et programme de récupération avec fitness et bien-être pilotée par un coach

Avec les kids. Le Val-Thorens, le 4 étoiles ouvert l’année dernière qui inaugure son club enfants. À partir de 5 ans, tous les jours au déjeuner et à l’heure du dîner. En continu les jours de mauvais temps. Pour les tout-petits (24 mois-4 ans), un lieu d’éveil est ouvert de 18h à 20h.

On aime. La possibilité de petit-déjeuner jusqu’à midi.

 

On dîne où ?

Les gastros

Jean Sulpice à L’Oxalys. C’est le chef star de la station. Doublement étoilé à 36 ans, il a été le premier ici à proposer une cuisine créative.

Jérémy Gillon à L’Épicurien. Tête chercheuse à Singapour l’été, montagnard l’hiver, le chef puise en Asie l’inspiration pour bousculer le meilleur du terroir et des petits producteurs locaux. Sa table mouchoir de poche (une quinzaine de couverts) fait merveille !

Éric Samson au Koh-I Nor. C’est la nouvelle toque de la station. Après avoir baladé son piano du Canada à Courchevel en passant par la Dordogne, ce disciple d’Olivier Rollinger à Cancale a posé ses valises à Val-Tho.

 

On dîne où ?

On dîne où ?

Les bistrots

Chez Pépé Nicolas. Pour l’ambiance authentique de ce chalet d’alpage tenu par les frères Suchet, qui propose la crème des recettes traditionnelles.

La Fruitière. Un grand classique du déjeuner pour les gourmets. Dans une déco inspirée d’une laiterie, Luc Reversade reçoit un peu comme à la maison. Ambiance gratin de crozets et toute la panoplie qui nous fait aimer le ski.

 

On dîne où ?

L’après-ski

Le goûter. Celui du Koh-I Nor pour ses crêpes Suzette et ses gaufres arrosées de chocolat chaud. Et parce qu’on s’installe en terrasse pour profiter d’une des plus belles vues.

L’aperitivo. Le bar de l’Altapura. On vient ici se réchauffer d’un Apple Spice au milieu de 60 paires de chaussures, 20 paires de skis, 200 bâtons et 6 anciens télésièges détournés en lustres extravagants, en banquettes ou en table de bar ! On adore les tables mange-debout transformées en arbres à fondue.

After dinner. Au Malaysia, passage obligé des fêtards avec DJ tous les jours de 22h à 4h du matin. Un minuscule chalet qui cache bien son jeu.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.