X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Plongée sous glace  à Tignes

Plongée sous glace à Tignes

Le 28 mars 2012

Tignes, capitale du freeride et des sports extrêmes. On ne pouvait pas s'y rendre sans essayer la plongée sous glace. Sport & Style se jette à l'eau.

Direction le lac de Tignes, à 2100 mètres d’altitude. Oubliez les lagons paradisiaques, les poissons clowns, la mer turquoise et Ursula Andress. Ici, l’aventure s’apparente plus à un trip à la Jacques Mayol qu’à du snorkeling aux Maldives. Poules mouillées s’abstenir ! Même en mars, l’immense lac est entièrement gelé, et recouvert d’une calotte de glace de près d’un mètre d’épaisseur. Température de l’eau : 2°C ! Le premier défi consiste à enfiler par-dessus ses vêtements une combinaison entièrement étanche, qui fait penser au scaphandrier des heures héroïques du commandant Cousteau. Une véritable gymnastique ! Une fois harnaché, je peux approcher l’ennemi. Un trou tout bête, creusé dans la glace, qui laisse entrevoir une eau sombre et glaciale. C’est là que les choses sérieuses commencent : moi, l’eau, la glace, et le trouillomètre à zéro. Mais je ne suis pas là pour me dégonfler.

J’écoute donc les consignes de sécurité du mieux possible, puis j’enfile le reste de la panoplie du parfait Action Man : masque, palmes, et bouteilles. Vient alors le douloureux moment où je ne peux plus faire demi-tour… parce que le gentil moniteur me pousse à l’eau d’un air cruel. Première impression : je ne sens absolument pas l’eau glacée. L’expérience est totalement surréaliste : respirer de l’air en bouteille se fait le plus naturellement du monde. Au bout de deux minutes, j’arrive à me calmer et la contemplation peut commencer. L’intérêt de la plongée sous la glace, c’est justement la glace ! Le plafond est d’une rare beauté, et les bulles d’air des plongeurs dansent en tourbillon au-dessus des têtes. Claustrophobes, détendez-vous ! Le moniteur ne vous lâche pas d’une palme. Pour appréhender l’angoisse du plafond, il suffit de respirer tranquillement, et de se laisser aller au spectacle. À deux mètres sous la glace, je suis immergé dans un instant qui n’appartient qu’à moi. J’inspire, j’expire. Et bombe le torse, parce que je suis le seul poisson du lac. À peine le temps de me faire à mon nouvel environnement qu’il faut déjà remonter à la surface. Je serais presque resté un peu plus.

Plongée sous glace
Lac de Tignes
Baptême de plongée : 80 €
www.tignesplongee.com

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.