X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Paris se met à l'eau

Paris se met à l'eau

Par Nadia Hamam , le 22 septembre 2015

À nouveaux lieux, ambiances inédites... En version privée ou publique, la baignade parisienne gagne en expérience. À en croire la Mairie de Paris, ce n’est qu’un début. Tous à l’eau !

La Butte-aux-Cailles

Quoi ? Dans une architecture de voûtes, de béton et de verre, trois bassins municipaux : celui de l’intérieur (33,33 x 12 m) et les deux extérieurs (25 x 12,5 m et 12 x 6 m). Température : 28 °C.

Où ? Un bâtiment Art nouveau du XIIIe arrondissement.

Un peu d’histoire. C’est l’une des plus anciennes piscines de la capitale. Ses bassins sont alimentés par un bassin artésien. Ce qui explique la chaleur d’une eau provenant d’une source à 580 mètres de profondeur. Classée monument historique depuis 1990, elle vient d’être totalement rénovée.

Le détail qu’on aime. Les jeux de lumières naturelle et artificielle négociés par 14 lampes géantes suspendues – unique pour une piscine – et une verrière refaite sur le modèle de l’originale.

Et bientôt ? Dès cet automne, les bassins extérieurs seront ouverts toute l’année, sous forme de bassin nordique « à la française ».

Un break ? Déjeuner ou dîner au Temps des Cerises, une coopérative ouvrière délicieusement nostalgique. Le must : la joue de porc. www.letempsdescerisescoop.com

5 place Paul Verlaine, 75013 Paris

Les Bains

Quoi ? Un bassin de 5 mètres sur 4, profond de 1,60 mètre. Température 25 °C.

Où ? Les Bains-Douches, night-club mythique des années 1980, ressuscité en boîte, restaurant et hôtel design. Lors de la réhabilitation, la piscine à été déplacée mais reconstruite à l’identique, mosaïques sombres avec des nuances bleues comprises. Elle y accueille encore les oiseaux de nuit puisque les clubbers s’y jettent à 3 heures du matin. Ceux du jour sont les clients de l’hôtel. Habillés. Déshabillés. No control, comme au bon vieux temps.

La saga. À la fin du xixe siècle, l’immeuble abrite les thermes dits Bains Guerbois et le café adjacent éponyme. Tout le gotha artistique et intellectuel de l’époque y fricote, Proust en tête. L’endroit est transformé en boîte de nuit en 1978, relooké par Philippe Starck. Le jeune designer décide de conserver la piscine, au fond de laquelle il aménage un échiquier dont les pions sont déplacés par un homme-grenouille suivant les ordres des joueurs. Vous avez dit fou ?

Le détail qu’on aime. Une nage à contre-courant très puissante, avec jet d’eau en continu. Et une cascade d’eau rafraîchissante.

Et bientôt ? Début 2016, un hammam et un spa, avec possibilité de soin en chambre.

Un verre ? Juste en face, au Café Costes, historiquement lié aux Bains.

7, rue du Bourg-L’Abbé, 75003 Paris

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.