X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
5 piscines de rêve à Miami

5 piscines de rêve à Miami

Par Nadia Hamam , le 29 octobre 2015

Lorsque Miami Beach érige l’instant piscine au rang d’art majeur. Entre miracles et mirages, les bassins donnent à leurs eaux (parfois) superficielles un goût d’éternité. Grands crus.

La piscine est à Miami Beach ce que l’hôtel particulier est à Paris : une composante majeure, son ADN. Un périmètre géographique sacré prisé pour la fraîcheur de son eau – la mer voisine, à température du corps, est quant à elle jugée trop chaude – et pour son art de conjuguer le plaisir à tous les temps et tous les styles. Stars du show business, grands sportifs ou vacanciers anonymes flashent sans distinction pour l’univers happy glossy qui y est cultivé avec un savoir-faire consommé. Quel que soit l’écrin, l’esthétique est assez puissante pour vous absoudre de tous les excès. Parce que ce qui se passe à Miami reste à Miami, la ville magique a fait des piscines et des célèbres fêtes qu’elles accueillent l’épicentre de toutes les débauches. Plus qu’une industrie, c’est une culture dont il faut potasser les codes. Il ne suffit pas de s’y pavaner à moitié nu, tartiné d’écran total et gavé d’aspirine – à cause des huit mojitos de la veille. Le look, d’abord, se doit d’être impeccable. Les poignées d’amour et autres impolitesses de la ligne y sont prohibées. Le reste doit être calibré à l’aune du décor architectural années 50 omniprésent. Pli du maillot. Mèche. Lunettes. Chapeau. Attention : on tourne !
 

Pour éclairer le set, des lumières naturelles tamisées par les cocotiers et les verres polarisés. Côté dialogue, c’est le règne de la parole positive et de la méthode Coué. « I feel great ! », « You look gorgeous. » On s’admire. On se jauge. On s’huile et on se touche. Si vous y croyez, ces onctions feront de vous des demi-dieux du deck ! « It’s a wonderful day. » Encore la même journée merveilleuse, rejouée par autant de sirènes tropicales et pirates des Caraïbes que peuvent en déverser les nouvelles liaisons aériennes mises en service. La métropole attend l’arrivée de 500 000 touristes supplémentaires cette année. Tous comptent bien semer leur angoisse quelques jours en fuyant dans cette bulle où la jouissance est organisée et codifiée en conséquence. Bienvenue dans un labyrinthe de transats et d’éponges épaisses, où des garçons de piscine tirés à quatre épingles, sourire compris, et d’hôtesses bronzées vous lancent l’un après l’autre : « comment allez-vous aujourd’hui ? », comme dans le film Un jour sans fin. Le paradis, ce délicieux enfer ?

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.