X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
A Mere, Bistro branché

A Mere, Bistro branché

Par Emmanuelle Jary , le 13 novembre 2015

Chaque mois, Sport & Style s’installe incognito à la table de quatre restaurants qui buzzent. Cette semaine : le A Mere à Paris. Verdict.

On est ici en présence de cette cuisine post 2010 si caractéristique, réalisée par des chefs qui semblent – mais ce n’est qu’une impression – se fournir davantage auprès de leurs potes qu’à Rungis. Les appellations de style télégraphique reflètent avec fidélité les assiettes qui n’ont qu’un credo : le produit, le produit, le produit. On veut tellement le mettre en avant qu’un seul mot de liaison lui ferait de l’ombre. Au menu, on lit donc : figues, anguille, Roscoff ou volaille, arroche, pâtisson. Et l’assiette dans son dressage semble être à l’identique : en juxtaposition et sans trop de liaison. Mais vous savez quoi ? Ça n’est encore qu’une impression visuelle. C’est en effet une cuisine équilibriste parfaitement dosée avec une belle maîtrise des cuissons. Et comme il n’y a pas de hasard, on apprend que le chef a un casier culinaire loin d’être vierge et qu’il est passé par quelques grandes maisons comme Bocuse. D’où cette maîtrise des fourneaux. En salle, on a 15 ans de palace derrière soi, d’où cette aisance dans le service. En résumé, ça marche. 

Le midi ou le soir ? Le soir. 
 

A Mere, 49 rue de l’Échiquier, 75010 Paris,
01 73 20 24 52. Menus à 39 et 57 €. Carte environ 35 €.

http://www.amere.fr

 

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.