X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’ancêtre du football est-il chinois ?

L’ancêtre du football est-il chinois ?

Le 29 juillet 2016

Alors que les historiens du sport se creusent la tête pour connaître l’origine du football, les Chinois, eux, revendiquent la paternité du sport le plus populaire au monde. Le cuju, sport ancestral chinois, serait à l’origine de notre jeu de balle favori. Mais au fait, c’est quoi, le cuju ?

L’origine du football, disputée par les Italiens de Florence, les Aztèques, et les Anglais, a été officiellement attribuée à la Chine par la FIFA selon Sofoot.com. Une reconnaissance déjà admise il y a plusieurs années par l’ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, qui déclarait en 2006 : « Le football est originaire de Chine, Linzi est la maison du football. Le football est non seulement votre orgueil, la fierté du peuple chinois, mais aussi la fierté du monde, de fans du football et de la Coupe du monde ».

Par cette déclaration, le président du foot mondial espérait bien entendu réconcilier le continent asiatique avec ce sport. Mais également attirer l’attention sur le cuju, discipline chinoise très ancienne, qui serait à l’origine de l’invention du football. Cuju (prononcer Tsudju) signifie littéralement « taper le ballon avec les pieds », définition qui colle assez bien avec celle qu’on peut faire du football. Est-ce le seul point commun des deux sports ?

Les règles du Cuju
Inventé pendant le premier millénaire av. JC, le cuju a prospéré ensuite dans les cours des différents empereurs de Chine. C’était avant tout un exercice d’entretien pratiqué par l’armée. L’objectif est, en envoyant la balle avec les pieds, de la faire passer dans des buts d’une trentaine de centimètres, ce qui nous rappelle quelque chose…

Mais contrairement au foot, les buts sont placés en hauteur, à l’aide de tiges de bambou de quelques mètres. Les scores évoluaient en fonction des balles passées dans les buts, et on retirait des points aux équipes ayant fait tomber le ballon par terre. La partie peut se disputer avec deux équipes de chaque côté du terrain, ou avec les deux équipes essayant de marquer sur un seul but.

Une paternité contestée
S’il est évident que le cuju et le football ont des ressemblances, beaucoup d’historiens refusent toutefois d’en faire un ancêtre du football, et ce pour plusieurs raisons. L’éloignement géographique par rapport aux autres origines connues de ce sport, comme l’Angleterre, en est une. Une autre raison est que ce sport a presque totalement disparu dans les années 50, et que les Chinois ne comptent que 0,01% de la population licenciée dans un club de football aujourd’hui. Si le cuju était réellement l’ancêtre du foot, pourquoi cette tradition ne s’est pas transmise ?

La FIFA, devant les critiques, a précisé sa pensée : pour elle, le cuju serait « la forme la plus primitive du jeu dont l’existence a pu être prouvée scientifiquement » sans toutefois citer les sources scientifiques appuyant ses propos. Si le cuju est aujourd’hui officiellement reconnu comme un ancêtre du foot, ce serait, d’abord, par intérêts commerciaux, car l’Asie représente un marché énorme en terme de marchandisation du football, notamment sur les ventes de maillots.

Le chercheur Paul Dietschy, spécialiste de l’histoire du football, a confié lors d’un entretien avec SoFoot que le cuju ne pouvait pas être l’ancêtre du football, car il n’est pas un sport de contact, et que cette notion de contact, de violence canalisée, était un des éléments clé du football, toujours présent depuis sa création. Selon lui, le jeu ressemblerait plus à du volley-ball, ou du basket-ball joué avec les pieds. En attendant de découvrir la vérité, les Chinois eux ont déjà ouvert le musée national du football, à Linzi, en Chine, là où le cuju aurait vu le jour. 

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.