X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Étoiles de l'extrême

Le 01 juillet 2011

Aux frontières du cercle polaire, sur la cime des arbres, à l'ombre des palmiers ou aux confins du Japon, nos plus beaux coups de fourchettes en cinq destinations impossibles.

MAGIE  SCANDINAVE

MAGIE SCANDINAVE


SUEDE

www.faviken.com

Fäviken Magasinet, 830 05 Järpen.
Tél. : +46 647 400 37.

Menus de 95 à 180 €.

Où ? Quelque part sur la terre. Peut-être bien en Suède, comme s’il n’y avait plus rien après. Ce restaurant, installé aux frontières du cercle polaire dans un ancien grenier à grains, vit au rythme de la montagne, de la rivière et des champs.

À manger ? Tout dépend des saisons mais la nature semble arriver telle quelle dans l’assiette. Les poissons de rivière, le cresson sauvage, le veau de lait, les lichens, les mousses, tout ce qui entoure la petite maison prend forme et saveurs sous les mains de ce chef amoureux de sa nature.

En résumé ? Un véritable retour aux sources pour une conciliation douce et savoureuse avec les éléments.

OISEAUX DU PARADIS

OISEAUX DU PARADIS


THAÏLANDE

www.sixsenses.com/soneva-kiri

Menu à partir de 154 € par personne.

Où ? Une forêt luxuriante au milieu du golfe de Siam. Cela suffirait presque pour y aller les yeux fermés. Il faut cependant les ouvrir grands lors du vol en avion privé qui conduit les clients de Bangkok au coeur de ce paradis thaïlandais, l’île de Kood.

À manger ? World food, mais sur une table panoramique surélevée à 5 mètres du sol offrant une vue sur la beauté. Comme un « balcon en forêt », cette table peut accueillir aux trois repas de la journée jusqu’à quatre personnes. Les plats et boissons sont délivrés par un serveur volant accroché par un système de harnais. Cuisine thaï fusion.

En résumé ? On n’arrête pas le progrès.

WILD WILD NORTH

WILD WILD NORTH


ESTONIE

www.padaste.ee

Pädaste Manor, MuhuIsland.
Tél. : +372 45 48 800.

Menus 42, 52 et 63 €.

 

Où ? Au large des côtes estoniennes, un chapelet de petits paradis naturels flotte dans la mer Baltique. L’une de ces îles, Muhu, accueille l’un des meilleurs restaurants d’Estonie dans un manoir du XIVe siècle.

À manger ? Une cuisine mettant en valeur les produits du terroir des îles. Les baies, l’ail et le thym sauvages, le fromage de chèvre estonien, les poissons, la caille, les gibiers sont à l’honneur... Respectant une tradition nordique de la cuisine, l’établissement privilégie des techniques telles que la fumaison, la salaison, le séchage, le saumurage...

En résumé ? Un voyage dans le temps et dans l’espace à coups de fourchette, au pays des grandes forêts, des genévriers et des orchidées.

OBJET  GASTRONOMIQUE NON IDENTIFIÉ

OBJET GASTRONOMIQUE NON IDENTIFIÉ


FRANCE

www.domedemontmiral.com

Sur réservation uniquement. Dôme de Montmiral, Castelnau-de-Montmiral.

Menu : 25 € par personne.

 

Où ? Dans une soucoupe volante posée à flanc de colline au coeur du vignoble de Gaillac, dans le Tarn, entre Albi et Toulouse.

À manger ? Valérie Moncan, ex-prof de lettres classiques reconvertie dans la cuisine bio par passion, propose des ovnis culinaires à l’image de la bâtisse. Des civets de viande végétale à base de protéines de blé, des rillettes du même acabit... Végétarienne et exotique, la cuisine de Valérie puise ses idées dans ses nombreux voyages en Asie, au Moyen-Orient et dans les pays baltes. Un menu unique à la manière d’une table d’hôte avec mise en bouche, entrée, plat, dessert et petits fours.

En résumé ? Le repas gastronomique des Français en quelque sorte, revisité par la bio & fusion attitude. Trop hype.

ORIENT RÊVÉ

ORIENT RÊVÉ


JAPON

www.relais.com/myojinkan

Tobira Resort & spa, Myojinkan, 8967 Iriyamabe, Matsumoto-shi.
Tél. : +81 (0) 263 31 23 01.

Menu à 90 €.

 

Où ? Au coeur du silence dans les Alpes japonaises, à proximité d’une source chaude (onsen) aux vertus thérapeutiques, entouré de cimes enneigées, un hôtel  moitié traditionnel, moitié occidental, c’est au choix. On préfère évidemment la première option avec tatami, futon et kimono.

À manger ? D’abord avec les yeux. La cuisine kaiseki, à l’origine traditionnelle de Kyoto, ancienne ville impériale, est d’une beauté graphique, toute en épure. À cette légèreté visuelle s’ajoutent la finesse et l’équilibre des ingrédients et des modes de cuisson. Le chef privilégie la macrobiotique, histoire d’en rajouter une couche. Pour un repas plaisir et santé à base de riz et de légumes organiques.

En résumé ? Leur devise : « la nature vous murmure » et nous, on roucoule.

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.