X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les pompons de la gloire

Les pompons de la gloire

Par Sidonie Sigrist , le 25 novembre 2014

Elles tiennent une place aussi dorée que détestée dans les rom com que dans les séries américaines. Si la vie de cheerleader professionnelle n’est pas aussi pailletée qu’il n’y paraît, certaines équipes savent se faire remarquer. La preuve en images.

Avec leurs déhanchés rythmés et leurs grands écarts sautés, elles font monter la température à la mi-temps des matchs de football américain. Elles, ce sont les pom-pom girls, représentées comme des demi-dieux en milieu scolaire ou universitaire, reines pimbêches à qui tou(s)t souri(en)t. Mais celles qui perdurent sur la voie de la mini-jupe plissée n’en diraient pas tant. Pour les jeunes athlètes qui choisissent la compétition acrobatique, leurs performances ne sont pas reconnues comme sportives : rares sont celles qui bénéficient, à l’université, d’aménagements d’emploi du temps ou de bourses comme leurs confrères masculins. Les autres, qui s’orientent vers la pelouse des plus grandes équipes de la NFL (la FIFA, version football américain), c’est rémunération au lance-pompons : elles gagneraient plus en servant des bières et des burgers à la chaîne, malgré les coquettes sommes qu’elles engrangent avec leurs calendriers forcément sexy ou l’audience qu’elles boostent avec leurs performances. Mais certaines équipes tirent leurs pompons du lot et parviennent à monétiser leur savoir-faire, entretenant ainsi la chaude légende. La preuve par dix teams.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.