X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Maritza Veer

Maritza Veer

Le 02 mai 2012

Maritza Veer, jeune mannequin sud-africaine, a tout de la parfaite petite secrétaire. Le plaisir de la lecture, avouons-le, il n'y a que ça de vrai.

Maritza Veer est née et a grandi à Worcester, au nord du Cap, en Afrique du Sud. Elle est repérée dans sa ville natale alors qu’elle se rend à l’inauguration d’un théâtre. Elle a 18 ans à peine quand elle signe son premier contrat. Parallèlement, elle poursuit ses études dans la célèbre université afrikaner de Stellenbosch. Le rugby y est roi. Elle va voir son frère jouer, mais toute cette agitation autour du ballon ovale la laisse de marbre. Elle tâte un peu du basket et des arts martiaux, mais c’est vers le yoga qu’elle se tourne. Sensible, Maritza garde un très bon souvenir de cette séance et de Warwick Saint, le photographe. « Il est tellement talentueux. Ce fut si agréable de travailler avec lui. Il savait précisément où il voulait m’emmener. » Lui aussi Sud-Africain, Warwick ne dit pas l’inverse.

Cela faisait un moment que je souhaitais faire une série autour des lunettes de secrétaire... Maritza était vraiment parfaite dans ce rôle. Je dirais que le résultat en fait une bibliothécaire plutôt sexy.

Bien au contraire. « Chaque shooting doit être une expérience créative. J’aime cette idée. J’aime que mes sujets soient inspirés et qu’ils se révèlent vraiment. Je ne connaissais pas Maritza, je savais juste qu’elle était Sud-Africaine. Et ça, c’était déjà cool. Cela faisait un moment que je souhaitais faire une série autour des lunettes de secrétaire sans avoir encore trouvé le bon modèle. Elle était vraiment parfaite dans ce rôle. Je dirais que le résultat en fait une bibliothécaire plutôt sexy. » Le plaisir de la lecture, avouons-le, il n’y a que ça de vrai.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.