Girls Éblouissante Mariya Vinogradova
©Marc Lagrange Par Jérôme Lechevalier, le 15 février 2013

Éblouissante Mariya Vinogradova

Avec pour seul habit un collier serpent, le modèle Mariya Vinogradova se laisse photographier dans le plus simple appareil par Marc Lagrange.

Été 2011. Derrière les murs d’un luxueux riad de la médina d’El Jadida, sur la côte atlantique du Maroc, le modèle Mariya Vinogradova ne porte qu’un peu de khôl noir et un collier serpent. Si le cobra la mord, elle risque de rejouer La Mort de Cléopâtre. Mais reine d’Égypte ou odalisque, la jeune beauté est bien vivante sur ce divan des mille et une nuits. Le photographe anversois Marc Lagrange compose ici un tableau qui n’aurait pas déplu aux peintres orientalistes du XIXe siècle et que Charles Baudelaire aurait pu célébrer dans Les Fleurs du mal. Aujourd’hui, le restaurateur Pierrick Mathon est tombé sous le charme de ce cliché qu’il expose dans son nouvel espace parisien : « Le Balm est un endroit où les gens peuvent s’abandonner avec confiance, un peu comme les modèles de Marc Lagrange. D’ailleurs, je pense que nous nous ressemblons sur le plan émotionnel. Il y a dans son travail une dimension imaginaire où il possède toutes les femmes qu’il a photographiées. La nudité qui surgit de ses photos est délicate, légèrement crue, mais sans jamais dépasser les limites ».

Le Balm, 6 rue de Valois, Paris Ier

Sites du groupe Amaury