Girls Tatiana Likhina, sublime poupée russe
Par Jérôme Lechevalier, le 19 mars 2013

Tatiana Likhina, sublime poupée russe

Dans un loft New-Yorkais, le photographe Antoine Verglas met en lumière la top moscovite Tatiana Likhina.

« Hey Jim, j’aimerais que tu m’épelles New York », demande le jamaïcan Dillinger dans Cocaine In My Brain. Nous, on répond sans hésitation T-A-T-I-A-N-A, comme la stupéfiante Tatiana Likhina, ici présente. Parce qu’une poupée russe dans le plus simple appareil, allongée sur un sofa en cuir chiné à Brooklyn et qui pose dans un loft au troisième étage d’un building en briques rouges de Greenwich Village, ça c’est New York. Ajoutons que le photographe n’est autre qu’Antoine Verglas, ex-Parisien transféré à Big Apple attirant les plus belles filles du monde dans son viseur.

Quand Antoine rencontre Tatiana pour la première fois, c’est une histoire 100% new-yorkaise. Août dernier, une fête dans une villa au bord de la plage à l’Est de Long Island, et Tatiana, fraîchement débarquée de Moscou, qui se balade au bras de Russell Simmons, le producteur de Run DMC, des Beastie Boys et de Public Enemy. Le photographe booke aussitôt la demoiselle : « Je suis tombé sous le charme. Elle est incroyable : des attitudes de star, un physique spectaculaire et d’une gentillesse hors du commun. C’est la première fois que je la shoote mais j’espère, et j’en suis même sûr, que ce n’est pas la dernière. » Nous aussi. Parce que we love NY !

Lire le magazine en ligne
Suivez Sport&Style