X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
iPhone 6, Apple Watch : coup double pour Apple

iPhone 6, Apple Watch : coup double pour Apple

Par Benoît Carretier , le 10 septembre 2014

On attendait le nouvel iPhone et on espérait l’iWatch. Lors de sa conférence de rentrée, Apple a finalement dévoilé deux iPhone, une Apple Watch et un système de paiement sans contact.

Deux grands téléphones, un système de paiement mobile sans contact et une montre connectée. Pour sa conférence de rentrée, la firme de Cupertino a frappé fort. Si pour cette keynote annoncée comme la plus importante depuis le lancement de l’iPhone en 2007, les fuites concernant l’iPhone 6 avaient été nombreuses (et pour une fois valides), l’Apple Watch a malgré tout réussi son effet de surprise.

L’Apple Watch tient ses promesses
Après des mois de spéculations sur sa forme et ses fonctionnalités, l’Apple Watch a surpris par la sagesse de son design. Même si l’on reconnaît la patte du designer Marc Newson, la première nouveauté d’Apple a déjoué les pronostics les plus fous qui essaimaient sur la Toile depuis deux ans. Introduite avec le « one more thing » habituel de Steve Jobs – qui aimait présenter en dernier le produit le plus innovant de chaque conférence –, l’Apple Watch dispose pourtant de toutes les qualités. Disponible en deux tailles (38 et 42 mm), trois finitions (modèle « de base » avec un boîtier en acier inoxydable aux finitions noires ou acier, « sport » avec un boîtier en aluminium anodisé gris ou argent, « édition » avec un boitier en or jaune ou rose 18 carats), avec une multitude de bracelets disponibles aux matériaux divers (cuir, acier, plastique...), l’Apple Watch dispose de onze cadrans différents personnalisables à l’infini. Du point de vue des fonctionnalités, l’Apple Watch affiche le temps universel, dispose d’une couronne digitale sur son côté droit – détournant ainsi la couronne de l’horlogerie classique – permettant de zoomer et faire défiler les éléments de l’écran. Synchronisée avec l’iPhone, elle permet d’envoyer des SMS, de consulter des plans, de répondre bien sûr aux appels, de recevoir des mails, de télécommander l’appareil photo ou de naviguer dans la bibliothèque musicale. Avec son accéléromètre qui quantifie les mouvements du corps, l’aspect santé occupe comme prévu une place importante, en particulier avec l’app intégrée « Activité » qui monitore l’activité physique du porteur, ou l’app « Entraînement » qui fournit en temps réel des statistiques sur la distance parcourue, les calories brûlées... Sans oublier le capteur personnalisé capable de mesurer le rythme cardiaque et l’intensité de l’effort. Si l’on ajoute la possibilité de payer sans contact avec ApplePay, qui s’est fixé pour ambition de remplacer le porte-monnaie, l’Apple Watch, disponible début 2015 à partir de 349 dollars, a tout pour booster le marché des montres connectées.

Deux nouveaux iPhone
Cette montre tant attendue ne saurait éclipser la mise à jour majeure de l’iPhone, dont la version 6 (enfin les versions 6) était présentée un peu plus tôt dans la conférence. Radical dans son évolution esthétique tout en restant reconnaissable, l’iPhone 6 est plus fin que ses prédécesseurs, plus incurvé et surtout beaucoup plus grand. Dans sa version iPhone 6, l’écran fait désormais 4,7 pouces de diagonale (contre 4 pour l’iPhone 5S). Et dans sa version iPhone 6 Plus, 5,5 pouces, soit un écran 88 % plus grand. La mode des fameuses « phablets » (mix entre téléphone et tablette) est passée par là et Apple colle désormais à la roue de ses concurrents. Mais c’est aussi une stratégie maison de s’emparer des typologies de produits existantes pour les améliorer et l’emporter sur ses compétiteurs. Les iPhone 6 se voient dotés de nouveaux écrans en verre renforcé chimiquement à la définition baptisée Retina HD, où le rétro-éclairage amélioré est désormais placé derrière un filtre polarisant. Point faible des générations précédentes, l’autonomie a été grandement améliorée. Aux 40 heures de conversation possibles avec le 5S, Appel a ajouté 10 heures à la version 6, quand la 6 Plus double carrément le temps de parole. La navigation internet se voit elle ajouter 1 ou 2 heures supplémentaires selon les modèles. L’appareil photo connaît aussi quelques améliorations. Si la résolution reste la même, l’iPhone 6 jouit désormais d’un stabilisateur numérique, et son grand frère d’un stabilisateur optique. Les deux modèles bénéficient sur la caméra avant d’un mode rafale pour la prise de vue de selfies. Et on peut désormais enregistrer des vidéos en HD 1080 p à 60 images/seconde, et en mode ralenti à 240 images/seconde. Disponible dès le 19 septembre avec le nouveau système iOS 8, qui offrira son lot de nouvelles fonctionnalités, l’iPhone 6 sera mis en vente à partir de 709 € dans son modèle de base et à partir de 809 € dans sa version iPhone 6 Plus.

www.apple.com/fr/watch
www.apple.com/fr/iphone-6

 

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.