X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Play:5 de Sonos fait la différence

La Play:5 de Sonos fait la différence

Par Benoît Carretier , le 29 octobre 2015

Désormais concurrencé par les plus grandes marques de hi-fi sur le marché du multiroom qu’il domine allègrement, l’Américain Sonos réplique avec la V2 de son enceinte Play:5, belle, puissante et fonctionnelle. L’arme fatale pour continuer la course en tête.

 

Nom : Play:5.

Marque : Sonos.

Le pitch ? Créée en 2002, la petite entreprise californienne Sonos, ancienne start-up peuplée d’ingénieurs geeks et de fanas du son, s’est imposée en une décennie comme le leader (le précurseur même) du marché de l’audio multiroom (une même musique envoyée à volonté sur toutes les enceintes de la maison reliées entre elles en wi-fi). Tenace, Sonos s’est appuyé sur quatre enceintes de puissances diverses, les Play:1, 3 et 5, et la barre de son PlayBar pour écrire sa success-story. Pour offrir, selon ses mots, une expérience sonore aussi fidèle qu’en studio – et faire face à une concurrence déchaînée depuis un an –, Sonos déboule avec une nouvelle enceinte aux performances et à la prise en main améliorée, la nouvelle Play:5, qui relifte avec malice le best-seller de la marque.

Premier regard. Sobre mais efficace. De l’ancienne version, la Play:5 a conservé les volumes, mais les angles se sont (un peu) arrondis et la grille de métal – façon rasoir électrique des années 80 – a été entièrement revue (et corrigée).

Prise en main. Une fois branchée, l’enceinte est facile à configurer sur le réseau wi-fi domestique. Petite nouveauté, les boutons ont disparu pour laisser place à un contrôle tactile par balayage sur le dessus de l’enceinte. Selon le geste, on passe d’un morceau à l’autre ou l’on modifie le volume sonore. Pratique et intuitif.

Et chez moi ? Il suffit de l’allumer pour se plonger dans le son. Seule, la Play:5 est une enceinte assez extraordinaire. En duo, elle devient renversante. Placées à la verticale, deux enceintes en stéréo offrent une zone d’écoute intime, alors qu’à l’horizontale, la portée du son est grandement élargie.

Design. Compact, simple, mais discret. Avec son boîtier noir mat ou blanc mat, sa grille graphite et son design épuré, la Play:5 joue la sobriété et sait se faire oublier.

Technique. Six amplis numériques de classe D, trois tweeters pour les hautes fréquences, trois mid-woofers pour les médiums et les graves, la possibilité de bénéficier de la vraie stéréo avec deux Play:5, prise en charge des fichiers sonores aux formats MP3, iTunes Plus, WMA, AAC, Ogg Vorbis, Audible, Flac, WAV, AIFF...

Les plus. La possibilité d’envoyer de la musique à partir de seize appareils différents (ordinateurs, tablettes, téléphones...). Le nombre de services de streaming reconnus par l’appli Sonos (Amazon Music, Deezer, Qobuz, Spotify, etc, mais pas encore Apple Music). La restitution sonore puissante, limpide, équilibrée, parfaite même. La Play:5 est une enceinte wi-fi d’exception (d’où son prix de 579 euros), qu’il faut essayer par paire pour mieux en apprécier la qualité.

Les moins. Le prix, un peu élevé. Le poids, plus de 6 kilos, qui interdit tout nomadisme à la Play:5. Et un étrange phénomène d’addiction qui pousse à vouloir deux enceintes à tout prix pour se créer une belle stéréo.

Le truc qui tue. Le logiciel de calibration TruePlay qui analyse votre pièce, l’emplacement des meubles, pour optimiser le rendu sonore.

Où l’acheter et à quel prix ? Disponible chez les revendeurs spécialisés à 579 € et sur www.sonos.com d’ici la fin de l’année.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.