X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Du (très) bon son

Du (très) bon son

Par Simona Gouchan , le 26 décembre 2015

En matière de musique, il existe deux conceptions du son et de l’expérience qui va avec. Score de parité pour le match entre celle d’hier et d’aujourd’hui.

L’enceinte Play: 5 de Sonos 

L’histoire
D’une marque américaine, entre nous la référence en matière de smart speakers, qui, six ans après son lancement, sort une nouvelle version de son enceinte phare. Connectée en wi-fi, elle s’utilise en solo, en duo ou en mode multi-room, un moyen qui permet de diffuser les mêmes titres, ou des titres différents, dans chacune des pièces de la maison.
Le son
Utilisée seule et à l’horizontale, elle diffuse un son équilibré, ample, suffisant pour remplir une pièce. Couplée en mode stéréo et posée à la verticale, le son devient vraiment puissant et encore plus profond avec une séparation distincte des voix et des instruments. Couchez deux unités à l’horizontale et l’immersion sonore est totale. Une prouesse.
Allure
Compacte, sobre et minimaliste, l’enceinte se plie à chaque décor. Et que dire de son interface tactile ? Enfin, aucun bouton qui ne dépasse. On aime.
Effet whaou
Équipée de six haut-parleurs et d’un gyroscope, la Play:5 restitue le son en fonction de son orientation.
Bonus
Le logiciel de calibration Trueplay, intégré à l’appli Sonos, capable d’analyser en moins de 60 secondes le profil acoustique d’une pièce et de corriger ses défauts.
Sauf que
Pour l’instant, la fonction Trueplay n’est réservée qu’aux utilisateurs d’iPhone et d’iPad.
Prix : 579 €
www.sonos.com

Omega 100 RIAA BT d’Elipson 

L’histoire
Du vinyle qui fait un retour en force. D’après le Syndicat national de l’édition phonographique, les ventes de disques neufs ont progressé de 42 % en France l’année dernière par rapport à 2013. La mythique marque française Elipson a tout naturellement profité de cet engouement pour redonner un coup de jeune au tourne-disque avec un modèle qui détonne. On aime lorsque l’opportunisme donne ça.
Le son
Grâce à une cellule de très bonne facture (Ortofon M10) et un bras en carbone qui fonctionne sur un système de balancier sophistiqué, on peut apprécier un son à la pureté planante. Garanti sans vibration.
Allure
Finition laquée + design élégant = un bel objet qui surfe sur la vague néo-vintage.
Effet whaou
En équipant sa platine d’un module Bluetooth – une première –, la marque offre la possibilité d’écouter ses 33 tours à partir de n’importe quelle enceinte dotée de cette technologie.
Bonus
La possibilité d’enregistrer les albums sur son ordinateur via le port USB.
Sauf que
L’acoustique générale sera forcément influencée par la qualité de l’enceinte au bout. Les audiophiles souligneront que, malgré un protocole Bluetooth à la norme apt-X capable de reproduire un signal proche de la qualité CD, la liaison câblée (ou même wi-fi) reste supérieure.
Prix : 599 € 
www.elipson.com

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.