X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
de Roland-Garros ?
Qui se cache derrière les statistiques

de Roland-Garros ?

Par Bérénice Marmonier , le 06 juin 2013

La société IBM produit depuis 28 ans toutes les statistiques du tournoi de Roland-Garros. Immersion dans un monde de chiffres et d’avancées technologiques toujours plus précis.

Aux abords des courts, dans de simples préfabriqués, se cache la base d’IBM, partenaire technologique du tournoi de la Porte d’Auteuil depuis 1985. Au milieu d’innombrables écrans d’ordinateur, une dizaine d’employés américains et français d’IBM scrutent les courts et surveillent les flux de données. Aucun bruit, seul le ronronnement des machines berce l’atmosphère. Ce sont eux qui « produisent » toutes les statistiques des matches et qui font vivre le site internet de Roland Garros. « Nous sommes à environ 1 000 pages vues par seconde », déclare Claire Herrenschmidt, responsable des partenariats sportifs d’IBM France. « 14 millions de visiteurs uniques se sont connectés l’année dernière. » Un site qu’il faut sans cesse protéger contre les attaques de hackers du monde entier. Trois personnes surveillent continuellement les alertes. « Beaucoup de personnes aimeraient voir tomber le site de Roland Garros, ce serait un gros coup », affirme Claire Herrenschmidt, définitive.

Pour toutes les statistiques diffusées à la télévision, sur le site internet et sur les applications mobile, plusieurs moyens techniques et humains ont été mis en place. Depuis 1993, deux radars (comme ceux utilisés dans le cadre de la sécurité routière) ont été placés sur chacun des sept courts télévisés de Roland-Garros pour mesurer la vitesse de la balle de service - le record étant détenu par l’américain Taylor Dent avec 240 km/h. Et il y a 15 ans, la première console de résultats présente sur les courts a été mise en place.

Constamment deux personnes – des « marqueurs » -  sont présentes à chaque rencontre et enregistrent les faits de match sur une console. L’un repère la nature du service (ace, coup plein axe…) et l’autre se concentre sur la nature des points (coup droit gagnant, revers gagnant…). Comme les ramasseurs de balles et les arbitres, les deux marqueurs cèdent leur place toutes les heures.  Et depuis l’année dernière, IBM a lancé le SlamTracker, un outil permettant de définir les clés du match en temps réel. Il analyse des données collectées depuis huit ans sur les quatre tournois du Grand Chelem pour ainsi déterminer le profil des joueurs. Des avancées technologiques de plus en plus poussées au service des joueurs et des entraîneurs. Le sport n’a donc pas fini d’être analysé et décortiqué.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.