X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
signée Babolat
Une raquette connectée

signée Babolat

Par Vladimir de Gmeline , le 20 mai 2014

Après la course à pied et le vélo, le tennis. Avec sa nouvelle raquette connectée, Babolat entend révolutionner le jeu. Progrès ou infantilisation des sportifs ?

Le sport, c’était mieux avant ? En tout cas, lorsqu’on allait courir ou que l’on retrouvait des copains pour taper la balle après une journée de travail, on déconnectait. On débranchait. Cette époque où le sport était l’occasion de s’affranchir d’un univers régi par des normes est peut-être révolue. On court et on roule en étant suivi par son GPS. Tout est analysé et synthétisé, des battements cardiaques au nombre de pas en passant par la dépense calorique, la progression d’une séance à l’autre, d’un cycle à l’autre, d’une année à l’autre. Qui ne connaît pas un voisin de bureau, coureur compulsif, ayant trouvé dans son application Nike+ le compagnon idéal de ses sorties et de ses séances de VMA ? Mais ce qui était valable pour les sports reposant avant tout sur les capacités athlétiques pures ne l’était pas encore pour les disciplines plus techniques.

SMARTRAQUETTE
Avec l’arrivée en France de la raquette Babolat Play Pure Drive, c’est sans doute une nouvelle ère qui s’amorce. Une raquette connectée grâce à un système de capteurs inséré dans le manche et le cadre. Le joueur l’allume en début de match et peut ensuite, en se branchant sur son ordinateur ou son smartphone, consulter toute une série d’informations : puissance, nombre de coups droits et de revers, zone d’impact de la balle, endurance. Les fonctions Pulse, Analyse et Skills se chargent de cette partie. Evolution permet de suivre ses entraînements et d’estimer ses courbes de progression. Mais c’est ensuite sur la « gamification » du sport que joue Babolat, en insistant sur l’aspect communautaire, la possibilité de comparer ses performances avec d’autres utilisateurs et... les champions de la team Babolat qui commencent à utiliser la raquette : Rafael Nadal, Jo-Wilfried Tsonga, Li Na, Samantha Stosur, Agnieszka Radwanska, Nadia Petrova et Alizé Cornet. Ce sont les applications Versus et Community. Alors oui, c’est fun et certainement motivant. Reste à savoir si ce n’est pas un gadget de plus, et si ce genre d’outil permet réellement d’améliorer son jeu et de prendre plus de plaisir, sans se retrouver encore un peu plus aliéné, prisonnier du monde des machines jusque dans des activités censées nous en éloigner, au moins pour un temps. Une chose est sûre : à l’heure du « Big Data » et de la collecte massive de données à des fins commerciales, Big Brother nous suivra jusque sur les courts de tennis afin de nous vendre toujours plus d’objets destinés à améliorer notre bien-être. Ou pas.

Babolat Pure Play Drive, tamis 645 cm²,
poids 300 g, taille de grip 1-5, 399 €,
www.babolat.com

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.