X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Le mercato des égéries

Le mercato des égéries

« Signer » le visage de la saison, accrocher la star ou le people qui sera sur toutes les lèvres pour se faire remarquer et faire grimper sa cote d‘amour (et celles des ventes dans la foulée), c’est l’enjeu qui agite les maisons de mode et de parfums. Le match des quatre belles gueules à suivre cette saison.

Gerard Butler vs James McAvoy

Qui ? Gerard Butler. Écossais de 44 ans, aka Léonidas dans 300. Vu aussi, entre autres, dans P.S. I love you ou La Chute de la Maison-Blanche.
Pour qui, pour quoi ? Le parfum Boss Bottled, de Hugo Boss.
L’histoire : avant lui, Ryan Reynolds a tenu le rôle. C’est donc un autre genre de virilité que Boss veut mettre en avant avec, en prime, le claim suivant : « Man of Today ». Rien que ça.
Ce qu’on en pense : on avoue, au début, on était moyennement convaincus. Et puis a eu lieu LA rencontre, dans un Londres caniculaire. Bizarrement, il a suffi de quelques anecdotes sur les odeurs de son enfance (les épices du Christmas cake de maman, dur comme la pierre, la forêt autour du cottage familial en Écosse), son métier (six heures d’entraînement quotidien à l’épée pour 300), ses passions (le foot, le vélo, le surf) et une discussion enflammée sur la saison d’Andy Murray, pour qu’on change d’avis. « Mon côté sportif casse-cou fait que je ne suis pas très “Man of Today”, non ? » En fait, si.

Qui ? James McAvoy. Écossais de 35 ans, vu notamment dans Le Dernier Roi d’Écosse et X-Men : Le Commencement.
Pour qui, pour quoi ? Le prêt-à-porter masculin automne-hiver 2014/2015 de Prada.
L’histoire : quand Miuccia Prada ne focuse pas sur l’art contemporain, c’est sur le cinéma qu’elle pose son dévolu. De courts-métrages mettant en scène des pointures (Ben Kingsley et Helena Bonham-Carter par exemple) en défilés façon Walk of Fame avec, à l’affiche, Willem Dafoe, Gary Oldman, Adrian Brody et Tim Roth, cette nouvelle Hollywood story, finalement, ne surprend guère.
Ce qu’on en pense : père de famille, propre sur lui, il n’attire pas l’attention des tabloïds. Mais s’insère parfaitement dans l’univers intello arty de Prada, shooté cette saison par Annie Leibovitz.

Verdict : avantage à l’élégance, même si elle est un poil brute de décoffrage, de Gerard Butler.

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.