X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le philosophe
Fabien Galthié

Le philosophe

Par Eloïse Vincent, le 07 octobre 2014

Focus sur Arnaud Assoumani, Laure Boulleau et Fabien Galthié, les nouveaux ambassadeurs de Daniel Hechter.

Le pitch. Faut-il encore présenter cet ancien international de rugby, demi de mêlée le plus capé de l’histoire française de l’ovalie, désormais entraîneur de l’équipe de Montpellier et commentateur régulier des grandes rencontres à XV ? Quelle que soit la réponse, on vous recommande la lecture de Retour Intérieur, sa récente autobiographie (éd. Solar).
 

La rencontre. « Mes enfants. Dit ainsi, cela peut paraître curieux mais, vraiment, les regarder ne cesse de me fasciner. »
 

Le héros. « Mon père. Les présidents de mes différents clubs. Bernard Laporte. Nick Mallett. Les personnes qui m’ont aidé à trouver la bonne direction. »
 

Le sentiment. « La mélancolie. J’aime bien cet état un peu flou. La nostalgie aussi, cette belle maladie du passé. »
 

Le trait de caractère. « Je suis paradoxal. La preuve, je trouve que je peux être aussi parfaitement dans l’équilibre... »
 

La qualité. « L’hédonisme. Et la curiosité. »
 

Le défaut. « La curiosité justement. Je suis un vrai boulimique de tout. Nager, lire, peindre, je fais tout à fond. J’ai développé un sens de l’extrême dans mon sport, dans la réussite comme dans l’échec monumental. Mais en y réfléchissant, je me dis que c’est aussi une qualité qui permet de repousser ses limites. »
 

La couleur. « Bleu marine, c’est celle que je préfère. »
 

Le style. « Un peu classique, mais un peu dandy aussi. En fait, en vieillissant, j’aimerais être un vieux beau. »
 

Le dressing. « Mes vêtements doivent véritablement faire corps avec moi. J’ai horreur de ce qui flotte. Aujourd’hui, avec ce col roulé, ce pantalon droit et cette veste Daniel Hechter, je me sens plutôt pas mal. »
 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.