X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Mosaert quadrille la mode

Mosaert quadrille la mode

Par Bérénice Marmonier , le 09 décembre 2014

Le collectif Mosaert, emmené par le chanteur Stromae, vient de sortir sa seconde collection capsule mode. Ambiance imprimés graphiques et coupes classiques. Sport & Style les a rencontrés chez Colette, où leurs créations sont déjà en vente.

Décrivez-nous le style Mosaert ?
Mosaert : C’est la confrontation entre des coupes classiques et des imprimés colorés. On s’est basé sur la wax africaine que l’on a actualisée avec une charte graphique et mathématique. On aime bien d’ailleurs ce que fait l’artiste néerlandais Escher. Pour cette capsule numéro 2, on est restés dans la continuité de la première qui avait bien marché. On a eu de supers retours pour la capsule numéro 1. On est rentrés dans nos frais, ce qui était inimaginable pour nous. Ça a été bien compris par les gens.

Polo à 90 €, cardigan à 150... Pourquoi avoir choisi le haut de gamme ?
Mosaert : Nous avions envie de produire en Europe. Quand on a lancé Mosaert pour créer des pièces uniques pour Stromae, on s’est tout de suite tournés vers la Belgique. On a rencontré des artisans merveilleux. Du coup, on a voulu continuer avec eux, surtout qu’ils avaient la possibilité de faire de grosses quantités.

Coupes genre « collège anglais », imprimés quadrillés... êtes-vous aussi carrés et réfléchis que votre collection dans la vie ?
Mosaert : Oui quand même (rires). Notre point commun ? On est tous névrosés. Le but, c’est la création, on ne s’arrête jamais à la première idée. Et c’est épuisant (sourire). On se remet à chaque fois en question.

Ça ne vous pose pas de problème que tout le monde puisse ressembler à Stromae ?
Stromae : Ça ne me dérange pas du tout, au contraire. Je n’ai rien inventé, les coupes sont classiques. Mais c’est vrai que j’ai porté certaines pièces de la première capsule dans mes clips notamment. C’est drôle car j’avais reçu une lettre de quelqu’un qui me disait : « tu ne devrais pas faire ça ». Dans le projet Mosaert, on ne veut pas rendre inaccessible les choses, et même si c’est un certain prix, ce n’est pas démesuré. On veut garder un côté populaire.

Est-ce qu’il y aura une ligne sport Mosaert ?
Mosaert : Pourquoi pas. On s’est déjà orientés vers le polo qui a un côté sport. Ce qui est certain, c’est qu’on ne fera pas de sweat à capuche. On veut garder des coupes assez classiques. Mais pourquoi pas toucher au golf ou au tennis. C’est l’avantage des capsules, on peut partir dans tous les sens.

Que pensez-vous du style de Carl Lewis en couverture du Sport & Style d’octobre ?
Mosaert : C’est stylé ! On dirait un sapeur congolais. Les couleurs sont assumées et la posture est belle. On ne le reconnaît pas. 

Suivez-vous des sports ou des équipes ? Êtes-vous du genre fan ?
Mosaert : On aime bien, mais à la TV. On suit Barcelone et le PSG. Et Paul (Paul Van Haver, le nom de Stromae – ndlr) a fait du basket.

Racontez-nous l’histoire de la vidéo que vous avez faite avec les Red Devils avant la Coupe du monde au Brésil...
Mosaert : On a voulu soutenir l’équipe de Belgique avant la Coupe du monde. Ce fut une super collaboration. Les joueurs étaient très contents d’y participer, ils étaient volontaires. Cela nous a vraiment marqués. Certaines scènes se sont rapidement tournées, beaucoup plus vite que ce que l’on pensait !

Et la suite ?
Mosaert : On a plusieurs motifs en stock. L’envie est de poursuivre avec une capsule numéro 3 ou 4. Et on ajoutera sûrement une nouvelle pièce.

 

L’équipe de Mosaert : Paul Van Haver (production & direction artistique), Coralie Barbier (stylisme), Boldatwork (graphisme), Luc Junior Tam (direction artistique), Thomas Van Cottom (production exécutive) et Dimitri Borrey (manager).

Capsule 2 de Mosaert
Disponible chez colette à Paris, Hunting and Collecting à Bruxelles et chez Van Ravenstein à Amsterdam

www.mosaert.com

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.