X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La junk food à l'assaut de la mode

La junk food à l'assaut de la mode

Par Marion Deslandes , le 12 mai 2015

McDonald’s, Burger King et… Colette nous cuisinent une nouvelle tendance fashion à base de frites et de hamburgers. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

On a d'abord cru à une farce de 1er avril. Que Burger King se lance dans la parfumerie, soit, mais que son premier parfum mixte restitue les effluves grillées du Whopper, le sandwich phare de l'enseigne, le doute était permis. Seulement voilà, la fameuse fragrance a bien été vendue, mais seulement au Japon. Trop dommage ! Quelle mouche a piqué les chaînes de restauration rapide ? En Suède, McDonald's a dévoilé en mars sa toute première collection « lifestyle » à la gloire de son célèbre Big Mac. Sur les vêtements, entièrement blancs, on ne retrouve pas simplement un discret logo, mais une armée de hamburgers démultipliés. Quasi psychédélique. Et Ronald ne s'est pas arrêté là. Housse de couette, papier peint ou manteau pour chien, vous pourrez même accorder votre intérieur et votre fidèle compagnon à votre tenue. Comble du kitsch ou avant-gardisme incompris, la frontière est mince.

Les hautes sphères de la mode doivent en sourire. Sauf que voilà, McDo s'offre ce mois-ci une collaboration inédite avec Colette, LE sélect shop le plus pointu de Paris. Résultat : une collection capsule de vêtements à base d'imprimés cornets de frites, Sundae ou cheeseburger, stylisés et pixélisés. Le tout en vente uniquement dans la boutique parisienne, du 4 au 31 mai. Des produits « à porter au quotidien, au cœur de sa garde robe ou comme un clin d’œil fun ». Alors, serait-on sommés de prendre cette tendance au sérieux ? Finalement, qui n'a jamais rêvé d'arborer un motif nuggets, ou un costume ketchup-mayo ?

Car même le monde des défilés y a goûté. Toujours prêt à casser les codes et insuffler une dose de folie pop à ses créations, le styliste Jeremy Scott avait transformé ses mannequins en vendeuses de junk food chic-issimes lors du défilé automne/hiver 2014/2015 de Moschino. Des tenues ultra luxe à la gloire d'une marque populaire, et pas du tout healthy. Un pied de nez qui semble dire : fast-food et fast fashion, même combat.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.