X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Vendée Globe : les 8 tenues de François Gabart

Le 06 février 2013

François Gabart, vainqueur du Vendée Globe, a vidé son baluchon. Un tour du monde en solitaire en huit tenues signées TBS et Guy Cotten.

Protection  ultime

Protection ultime

  

« Là, je porte des accessoires supplémentaires : une cagoule isotherme mais aussi un harnais de sécurité. Me voilà paré pour une manœuvre qui va durer plusieurs heures, dans le Grand Sud, avec du vent, le froid et l’eau qui te rincent toutes les dix secondes. »

Tenue  étanche

Tenue étanche

 « Cette veste est munie d’un protège-cou et de protège-poignets pour une étanchéité totale. Je l’utilise pour des manœuvres rapides. Plutôt légère, elle s’enfile en 5 minutes. »

Tenue  de ville

Tenue de ville

 « C’est ma tenue civile, celle que je porte avant et après la course, jamais pendant. Chemise blanche aux couleurs de mon sponsor qui m’en fournit trois, pas plus. Je porte aussi un jean pour la décontraction. On peut dire que c’est mon costume officiel, celui que j’utilise quand je suis en représentation. Indispensable. »

Le ciré  idéal

Le ciré idéal

 « C’est l’équipement le plus pratique : un ciré très confortable et des bottes ultra respirantes. Il n’est pas très lourd, on peut se déplacer facilement avec et manœuvrer sans problème. C’est idéal quand le temps est incertain ou humide. Vous êtes content de le trouver quand il se met à pleuvoir fort. Sur un bateau, rien ne sèche comme à la maison, particulièrement dans le Grand Sud ! »

Tenue  tout en un

Tenue tout en un

 « Ici, je porte une combinaison sèche, intégrale, faite d’un seul morceau. Il y a une grande fermeture éclair qui traverse le vêtement de haut en bas. Pas évident à enfiler. Il faut s’allonger et faire le vide d’air pour qu’elle colle à la peau. Et on se sent comme aspiré ! Preuve que c’est bien étanche. J’espère la mettre le moins possible pendant le Vendée Globe... »

Tenue  décontractée

Tenue décontractée

 « Chapeau, T-shirt moulant, bermuda, lunettes de soleil... ça fait un peu touriste. Mais c’est une vraie tenue de travail, celle des zones chaudes. Il faut savoir se protéger du soleil qui tape fort. Crème solaire obligatoire ! Il faut aussi se mettre à l’abri du sel qui peut être désagréable sur la peau. Je porte des chaussures légères et étanches, type Crocs. On marche facilement avec. »

Tenue  de sécurité

Tenue de sécurité

« Ici, il faut s’imaginer dans le Grand Sud. Niveau température, c’est du négatif. Pas le choix, il faut enfiler la veste de quart, la vraie, celle qui pèse des tonnes. Je peux vous assurer qu’on la sent bien quand on l’a sur soi. Elle possède un harnais de sécurité intégré que j’utilise souvent. En solitaire, c’est moi le maître à bord, c’est donc moi qui fixe les règles. Dès que je suis sur le pont, je l’attache. Question de sécurité. »

Tenue  de survie

Tenue de survie

 « C’est la célébrissime combinaison de survie. Elle est obligatoire à bord. Elle se met en 2 ou 3 minutes, pas plus. Ensuite, on peut flotter en attendant les secours. Je sais en permanence où elle se trouve. Impossible d’être négligent avec elle. C’est une question de vie ou de mort. » 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.