X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Patagonia et le denim vert

Patagonia et le denim vert

Par Bérénice Marmonier , le 03 février 2016

À la tête du sportswear Homme chez Patagonia depuis plus de 5 ans, Mark Little veut insuffler une nouvelle façon de consommer avec des produits toujours plus éco-responsables. Notamment avec son nouveau denim écolo.

Comment vous est venue l’idée de ces jeans écolo ?
Mark Little : J’ai voulu amorcer ce changement, transformer le sportswear chez Patagonia avec ces jeans écolos, en proposant quelque chose de nouveau en termes d’innovation textile. Ça passe donc par une nouvelle équipe avec une vision nouvelle sur le business. Puis des recherches sur une nouvelle technologie. Je savais que ce n’était pas fait ailleurs sur le marché. 

Voulez-vous changer l’industrie du jean avec la campagne « Denim is filthy business » (le denim est une industrie sale) ?
Oui, j’espère qu’avec le temps, de plus en plus de marques découvriront cette technologie et qu’elle deviendra la norme. Je pense qu’on est aujourd’hui au début d’une révolution. Les consommateurs sont de plus en plus exigeants, ils veulent savoir la provenance des produits, qui les fabriquent, comment ils sont traités. C’est le même processus pour la nourriture, ils veulent savoir comment les produits sont traités, avec ou non des substances chimiques... Et j’espère que cette exigence se fera sur les vêtements et les autres produits. Mais cela va demander du temps.

Vous considérez-vous comme un précurseur en la matière ?
Oui, absolument, cela fait de nombreuses années que nous le sommes. Et nous allons continuer. Pour vous donner une idée, dans le milieu des années 90, nous sommes passés à l’utilisation de coton écologique à 100 %. Nous recevons pour ça une certification. Donc je pense que nous avons toujours été leader en ce qui concerne les questions environnementales. Pas seulement pour les produits et les technologies, mais aussi pour tout le côté activiste environnemental.

Combien représente la part d’investissement en recherche et développement ?
Je n’ai pas le chiffre exact. Mais nous avons investi 20 millions de dollars dans des petites start-ups qui se concentrent sur l’enviro-innovation pour une filiale de Patagonia. Car nous nous sommes rendu compte que certaines entreprises avaient de super idées mais aussi beaucoup de mal à survivre la première année. Nous cherchons donc des entreprises qui ont besoin d’investisseurs pour se lancer.

Est-ce aussi une façon de faire réfléchir sur la surconsommation ?
Je l’espère, c’est le but. La dynamique est d’accrocher le consommateur, de le faire se questionner. On essayait déjà de faire changer les mentalités sur la surconsommation avec la campagne « n’achetez pas cette veste » sortie en 2011. L’idée était : vous n’avez pas besoin d’acheter une nouvelle veste parce que nous faisons des produits d’excellente qualité qui sont faits pour durer. Notre message est très clair : nous voulons que vous réduisiez la consommation et réutilisiez.  On espère que nos campagnes pousseront les gens à penser différemment.

D’autres marques ont déjà sorti des jeans écolos comme G-Star Raw et ses jeans élaborés avec du plastique recyclé « Raw for the Ocean ». Où placez-vous vos jeans par rapport à la concurrence ? 
Nous sommes toujours très enthousiastes à l’idée que d’autres marques s’engagent dans quoi que ce soit d’écologique. Plus on a de partenaires, mieux c’est. Mais je ne pense pas que d’autres marques soient plus équitables et plus écologiques que nous.

Quelle est la prochaine étape de Patagonia ?
Pour le moment, nous devons continuer de faire ce que nous faisons et nous améliorer. Le but n’est pas de se réinventer, chaque saison nous avons le même message. Nous allons plutôt développer notre côté activiste, en bousculant les habitudes des consommateurs. J’espère réussir à éduquer, influencer et inspirer les gens. C’est le mieux que nous puissions faire, c’est ce pour quoi nous venons au travail et la raison pour laquelle nous adorons ce que nous faisons.

Contrairement à la chaîne classique de fabrication du denim, Patagonia utilise un procédé unique qui emploie 84 % d’eau et 30 % d’énergie en moins et émet 25 % de CO2 en moins. Ce denim est conçu avec 100 % de coton organique. Une conception qui est aussi certifiée Fair Trade, ce qui signifie que Patagonia reverse une prime aux ouvriers qui créent ces jeans pour ainsi améliorer leur niveau de vie.
De 90 à 120 €

www.patagonia.com
 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.