X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Chris Evans Captain America

Chris Evans Captain America

Le 30 juin 2011

Héros du prochain Captain America, Chris Evans va crever le grand écran cet été à coup de testostérone.

Chris Evans endosse sa tenue de super-héros dans le prochain Captain America, en salles le 17 août, et celle de beau gosse pour le parfum Gucci Guilty For Men qui sera disponible ce mois-ci dans les boutiques Gucci. Jeune premier, Chris Evans est aussi l’incarnation du beau mâle américain, version céréales et salle de sport. Décontracté, un poil timide mais bien dans ses baskets, il nous reçoit dans l’une des plus belles suites du Brown’s Hotel à Londres. Une chose est sûre, les super-héros des temps modernes n’ont pas la grosse tête.

Les 4 Fantastiques, Push, Captain America... Vous aimez jouer les superhéros ?Je ne sais pas comment les choses se sont enchaînées, mais je suis devenu coutumier de ce type de rôle (rires). C’est plutôt cool.

Enfant, étiez-vous fan de Marvel ?
Je n’ai jamais vraiment lu de comics, mais Spiderman m’a énormément marqué. J’avoue que depuis que j’ai joué La Torche dans Les 4 Fantastiques, j'ai sérieusement potassé ce genre de littérature.

Quel est le mode d’emploi pour devenir un super-héros ?
Avoir un grand coeur, être humble, noble, et surtout beaucoup de courage.

Vous êtes le nouveau visage du parfum Gucci Guilty For Men. Captain America use et abuse du parfum ?
(Rires) Absolument, j’adore le parfum. Pour moi en tout cas, c’est une arme de séduction. D’ailleurs, lorsque je rencontre une femme, ce dont je me rappelle le plus, c’est son parfum.

Dans le film, vous apparaissez maigre puis super musclé. Quels sont les secrets de ce training express ?
Je suis plutôt fin de nature, j’ai dû prendre de la masse musculaire. On m’a collé un entraînement sur mesure avec coach et régime spécifique. J’ai fait de la course et j’ai levé de la fonte plusieurs heures par jour. Je l’avoue, je me sens mieux quand je fais du sport.

Justement, parlons sport. Les sportifs sont un genre de super-héros, non ?
C’est vrai, ils sont parfois en mesure de rivaliser avec les super-héros. Je suis impressionné par les athlètes professionnels, ils se surpassent, ils ne sont pas normaux (rires).

Vous suivez le sport ?
Oh que oui ! Surtout le basket et le football américain. Je regarde souvent les matchs à la TV, mais il n’y a rien de mieux que d’être assis dans les tribunes et de sentir l’énergie des fans, en particulier à Boston.

Vous aimez l’équipe de basket des Boston Celtics. Que représentent-ils pour vous ?
Je suis un fervent supporter des Celtics. J’ai grandi à Boston. Je devais avoir 4 ou 5 ans quand mon père m’a amené les voir jouer la première fois.

Si vous deviez citer un joueur mythique des Celtics ?
Larry Bird, sans hésiter. C’est de loin mon joueur préféré.

Quel est votre avis sur Shaquille O’Neal ?
Je préfère l’esprit d’équipe de Ray Allen, Kevin Garnett, Paul Pierce ou Rajon Rondo. Cette saison, Shaq a presque tout le temps été blessé et n’a pas eu trop d’impact dans l’équipe.

Qui est votre joueur préféré ?
C’est horrible de dire ça pour un fan de Boston, mais j’admire vraiment Kobe Bryant. J’habitais à Los Angeles quand il a commencé à jouer chez les Lakers, il est incroyable. Mais attention, je reste un fan inconditionnel des Celtics, les éternels rivaux des Lakers... justement parce qu’ils ont toujours été rivaux des Lakers (rires).

Et que pensez-vous de l'arrivée de LeBron James à Miami ?
Le fait que LeBron parte à Miami a définitivement contribué à élever le niveau de jeu de la conférence Est, notamment entre les Celtics de Boston et les Heat de Miami.

Vous jouez au basket ?
Je joue souvent avec mes potes. Plus jeunes, on faisait du football américain, mais comme nous avons tous un peu vieilli, on y va mollo (rires). La plupart du temps, on préfère se faire un playground !

Avec votre pote Spiderman ?
Non, avec ma bande de copains (rires). Par contre, en ce moment je fréquente pas mal de super-héros sur le tournage des Avengers qui sortira en 2012. Samuel L. Jackson, Robert Downey Jr, Scarlett Johansson... Je ne vous en dis pas plus.

Merci, Chris. Un défi au basket quand vous voulez !
(Rires)

 Je suis impressionné par les athlètes professionnels, ils se surpassent, ils ne sont pas normaux.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.