X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

13 mariages de saison à suivre de près

Le 30 octobre 2012

A+B=C. En langage fashion, ces équations signifient que les marques A et B s'associent pour donner naissance à la nouvelle collection C. Vous suivez ? Démonstration avec les meilleures collaborations mode de la saison.

H&M et Maison Martin Margiela

H&M et Maison Martin Margiela


À partir de 39,95 €,

dès le 15 novembre


www.hm.com

Le pitch. En faisant appel aux créateurs les plus pointus (de Lagerfeld à Stella McCartney en passant par Viktor & Rolf, Comme des Garçons, Versace, Lanvin ou Marni) pour upgrader son concept de fast fashion, H&M semblait avoir eu l’idée du siècle. Cela ne lui suffisait visiblement pas. Cette saison, le géant suédois va plus loin et a proposé à Maison Martin Margiela de rééditer cent une de ses pièces d’archives. Pourquoi c’est génial ? D’abord parce qu’au lieu d’une capsule reprenant simplement les codes de reconnaissance d’un grand du luxe, on va vraiment pouvoir s’offrir une part de couture et d’histoire de la mode. Et lesquelles ! « MMM » reste en effet l’un des labels les plus mystérieux qui soient depuis sa création en Belgique il y a 25 ans, et surtout l’un des plus pointus et respectés pour ses recherches sur la (dé)construction du vêtement et son sens profond.

Le style. Du pur Margiela donc, avec ses lignes radicales et inventives, surdimensionnées ou asymétriques, ses finitions apparentes, ses détails soudés, ses trompe-l’œil, ses créations hybrides (fusion de plusieurs paletots en un) ou dignes de Magritte (voir le sac week-end en étui à guitare ou la robe housse de siège de voiture)…

Le coup de cœur. D’accord, tout n’est pas portable, mais c’est le cœur de la création que vous touchez là. Pour en être, il faudra donc opter au moins pour le pull écharpes de supporters, la veste de smoking à col miroir ou, encore plus facile, le manteau camel à col retourné. Si, si.

G-Star & Suzekane

G-Star & Suzekane


Jean Radar : 159,90 €

En exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann et au Citadium Paris


www.g-star.com

Le pitch. On le sait, le denim japonais est une Rolls. Mixez alors une toile de jean indigo teinté de rouge et tramé de blanc, épaisse et dense, tissée sur des métiers nippons vintage, un styliste ultra pointu venu du Pays du Soleil-Levant, et envoyez le tout bien secoué à Amsterdam, chez G-Star, référence du denim authentique.

Le style. Une coupe « tapered » radicalisée, fuselée. Des broderies sur les coutures, des boutons stylisés, des revers affinés pour un port retroussé.

Le coup de cœur. Un seul modèle a bénéficié de toute cette attention : le Radar. Et nous, avec sa toile sombre et ses broderies blanches, on le trouve plutôt bien balancé.

Hartford & Menlook.com

Hartford & Menlook.com


à partir de 119 €


www.menlook.com

Le pitch. En deux ans, Menlook est devenu un e-shop incontournable dont le catalogue accueille plus de 200 marques et labels. Histoire d’asseoir encore un peu plus sa légitimité de leader dans l’e-mode masculine, le site fait appel ce mois-ci à Hartford, prince de la chemise button down et de la silhouette casual chic.

Le style. Un esprit cool wear, donc, flotte sur ce mini-vestiaire de trois pièces (une veste campagne d’inspiration XIXe en laine et mohair, un chino et une chemise) déclinés dans le beige, le bleu, le chambray, etc.

Le coup de cœur. Focus sur les détails ! On adore le revers des pantalons, celui des poignets des chemises et leurs hirondelles, tous doublés d’un Oxford à motifs géométriques. So chic.

 

Tod's No_Code

Tod's No_Code


à partir de 355 €

Boutiques Tod’s


www.tods.com

Le pitch. Il est le père de la bible fashion Dazed & Confused, mais aussi celui de cette capsule conçue pour et avec Tod’s. À la demande du chausseur italien, l’Anglais Jefferson Hack a composé une collection qui mêle le savoir-faire et le style intemporel cher à Tod’s et… le sien, en toute simplicité.

Le style. Jefferson Hack a donc imaginé une collection pour homme et femme aux lignes cool chic mâtinées de la dose indispensable de vintage. Bottines lacées, desert boots et Chelsea boots en daim, cuir ou poney aux teintes sourdes.

Le coup de cœur. Ah, les blue suede shoes façon rock anglais, lacées et montées sur semelle poids plume…

A.P.C. & Carhartt

A.P.C. & Carhartt


à partir de 40 €


www.apc.fr

www.ccarhartt-wip.com

Le pitch. Acte 3 pour cette collaboration entre Jean Touitou, chef d’orchestre d’Atelier de Production et de Création, et Arnaud Faeh, directeur artistique de Carhartt Work in Progress. Mais n’allez pas prononcer le mot collaboration devant ces deux-là ! Eux préfèrent se voir comme des « camarades de traversée » (sic) dont la collection commune est une évolution naturelle des liens entre leurs maisons.

Le style. Proche d’un workwear qui aurait élu domicile dans les vitrines de Saint-Germain-des-Prés. Soit, en clair, un jean carpenter, une veste de chantier matelassée à l’ourlet alourdi d’une chaîne de métal, une doudoune sans manches, des chemises en chambray couleur denim ou fraise, des boxers et T-shirts en jersey, l’incontournable bonnet, etc.

Le coup de cœur. Le blouson droit zippé en drap de laine marine doublé de mouton est d’une sobriété et d’une justesse impeccables.

Mykita & Moncler

Mykita & Moncler


425 €

Magasins Mykita, boutiques Moncler et sur le e-shop


www.moncler.com

Le pitch. Le roi de la doudoune hype et le créateur berlinois de lunettes s’associent de nouveau et produisent une collection de montures et verres high-tech. Les premières sont en Mylon, matière à base de polyamide qui permet de mieux ajuster les montures. Les seconds sont des verres minéraux, réfléchissants et dotés d’un twist fashion (il faut en effet souffler dessus pour voir apparaître le logo des deux marques).

Le style. Baptisées Lionel en hommage à Lionel Terray, premier alpiniste ayant utilisé des tenues Moncler pour ses expéditions en montagne, ces lunettes s’inspirent des modèles 50’s dits « glacier » (oui, vous savez, ceux équipés d’une monture en acier gris, à verres ronds et protégés de cuir sur les côtés). Mais sont taillées pour les pistes en asphalte des rues.

Le coup de cœur. Montures chocolat ou kaki et verres réfléchissants or ou bruns… on ne sait que choisir.

Diesel together with Ducati

Diesel together with Ducati


à partir de 60 €

Boutiques Diesel


www.diesel.com/ducati

Le pitch. Renzo Rosso est dingue de vitesse et de moto. Il roule, devinez quoi, en Ducati. La rencontre des deux Italiens rugissants était donc inévitable. Après une première collection lancée au printemps avec une Ducati Monster Diesel à la clé, Diesel et Ducati « essorent de nouveau la poignée » et partent à fond sur les routes de la mode.

Le style. Vestes de motard, ribambelle de T-shirts, sweatshirts et jeans sont taillés pour la route, en vert et jaune. Détail ultime : des motifs tâches constellent la collection, rappelant l’ambiance cambouis des circuits…

Le coup de cœur. Just for fun, le T-shirt frappé d’une tête de diable et du slogan Eat my dust

Nike & Stüssy

Nike & Stüssy


125 €


Chez Nozbone, By Snowbeach, Starcow à Paris, Pacific Wear à Saint-Germain-en-Laye, Click à Nantes, Core Zone à Marseille et Circle à Avignon.



http://www.stussy.com/nike

Le pitch. Cultures surf et street ainsi que scènes hip-hop composent l’ADN de la marque américaine Stüssy, née à l’arrière d’un van de surfer dans la Californie des années 80. Forcément, les baskets étaient indispensables pour compléter son vestiaire. D’où la collection S&S (pour Street & Style – ndlr) Off Mountain Series, adaptation d’icônes Nike calibrées initialement pour la course ou le trek en montagne, sur l’asphalte et même la plage. 

Le style. Une astucieuse combinaison de sport, de street et d’art urbain. Bref, ça claque niveau couleur, ça fitte niveau amorti et semelles bien adhérentes, et ça fonctionne très bien aussi quand on n’est pas sportif…

Le coup de cœur. On jumpe et on crapahute avec l’OMS Dunk High (dont la version initiale inspirée du basket-ball est née en 1985) turquoise, blanche et fuchsia.

Barbour & Paul Smith

Barbour & Paul Smith


à partir de 175 €

Dans une sélection de boutiques Paul Smith et Barbour et sur le e-shop


www.paulsmith.co.uk

Le pitch. Sir Paul Smith fait revivre un mythe du dressing du gentleman farmer : la vénérable institution J. Barbour & Sons, auteur, entre autres, des iconiques vestes de chasse en toile de coton huilée dotées de poches spécialement conçues pour y déposer le gibier.

Le style. Entre deux parkas matelassées, la veste Seafarer sort doublée de laine bretonne à rayures marinières. Blanche ou navy, elle est accompagnée d’une version roots kaki à empiècements. Les chemises en Oxford ou chambray sont patchées de velours aux coudes. Côtelés également, les pantalons miel, pétrole, bois ou brique battent la campagne.

Le coup de cœur. Assurément pour la veste Seafarer qui parvient à réconcilier les voileux preppy et les countrymen autant que les deux facettes excentriques et classiques de la mode anglaise.

Petit Bateau + Carven

Petit Bateau + Carven


polo : 90 €.

À partir du 5 novembre en exclusivité chez Colette à Paris, puis dans les boutiques Petit Bateau à partir du 6 décembre.


www.colette.fr

www.petit-bateau.fr

Photo Viviane Sassen

Le pitch. Les collaborations chez Petit Bateau, c’est un peu une seconde nature. Cette saison, la maison troyenne – qui vient d’ailleurs de confier les rênes de sa direction artistique au duo Kitsuné – lance avec Carven une mini-ligne qui s’adresse aux filles et aux garçons, grands et petits. Et c’est tout simplement canon.

Le style. Les (grandes) filles sont assez sexy dans leurs robes courtes ouatées navy ou coquelicot et leurs bodies rayés. Les garçons ne sont pas mal non plus en polos façon marinière…

Le coup de cœur. Une fois n’est pas coutume, honneur aux filles et aux cols amovibles qu’elles ne vont pas manquer de s’arracher.

 

Levi's & Filson

Levi's & Filson


à partir de 90 €

Points de vente et e-shop sur 


www.eu.levi.com

www.filson.com

Le pitch. Aux États-Unis, Filson est considéré depuis cent ans comme LA marque d’outdoor. Quant à Levi’s, faut-il vraiment vous reparler des pionniers, de la conquête de l’Ouest, des cow-boys et autres chercheurs d’or ? Collaborant depuis un an ensemble, leur collection arrive pour la première fois en Europe.

Le style. D’un côté, le Tin Cloth, littéralement « tissu étain » fétiche de Filson : huilé, il se transforme en veste casual. De l’autre, le denim rigide et costaud de Levi’s, inchangé depuis son apparition sur un pantalon bardé de rivets en 1873. Veste étanche, chapeau et chemise de pêcheur sont également au programme, ainsi que de grands sacs fourre-tout en toile cirée et cuir.

Le coup de cœur. Le mythique 505 est également taillé dans le Tin Cloth, finition sèche et noir bitume.

Asos Black & Puma

Asos Black & Puma

à partir de 21 €



E-shop sur www.asos.fr


Photo Jamie Morgan

Le pitch. Asos, c’est l’e-shop qui cartonne. On y trouve de tout, à tous les prix pour les filles et les garçons. Logique alors que la marque, qui distribue aussi ses propres collections, ait été approchée par Puma qui se distingue en osant – après les créateurs (Alexander McQueen, Miharayasuhiro, Hussein Chalayan) et les marques auto (Mini, Mercedes, BMW) – la fashion grand public. 

Le style. Quarante pièces entre le sportswear et la silhouette boy next door : blousons matelassés, débardeurs à découpes graphiques, polos sages, sweats à capuche, chemises translucides ou à col côtelé, le tout dans une palette gris, craie, noir, navy blue, flashée d’orange.

Le coup de cœur. On aime le sweat zippé navy et bleu pétrole à la capuche soulignée d’un trait orange. Et on commanderait bien aussi le gilet matelassé sans manches et la veste deux boutons à pans coupés et au col à revers mandarine.

Gore-Tex & Beams by Setsumasa Kobayashi

Gore-Tex & Beams by Setsumasa Kobayashi


à partir de 360 €



www.beams.co.jp

Le pitch. Au cœur de ce duo en forme de trio, la membrane Gore-Tex qu’on ne présente plus. On rappelle tout de même que ce textile est respirant, imperméable, coupe-vent et oléophobe grâce à 14 milliards de pores microscopiques par cm2. Le très pointu designer japonais Setsumasa Kobayashi, adepte des matières techno, a imaginé pour le 35e anniversaire du label compatriote Beams, une tenue 100 % Gore-Tex. Vous suivez ?

Le style. On le sait peu mais le Japon et l’Écosse ont un point commun : tous deux produisent de très bons whiskys (à déguster avec modération, évidemment). Grâce à Kobayashi, Édimbourg et Tokyo se rejoignent sur un nouveau point : ils pourront passer l’hiver vêtus de tartan. Des carreaux bon teint, traditionnels, sur fond rouge, mais appliqués sur un blouson et un pantalon-jupette hybride pas loin du kilt.

Le coup de cœur. Même si l’on applaudit l’audace du bas, on favorise plutôt le haut avec ses multiples poches, sa capuche, ses scratchs, etc. Tout ça pour le ski, bien sûr.

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.