X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
En mode geek

En mode geek

Par Alice Pfeiffer , le 28 mars 2013

Collections inspirées par Game of Thrones ou shootings mode à la Second Life, la mode s’intéresse aux cultures numériques et au « net art ».

La dernière lubie des créateurs ? S’entourer d’équipes techniques spécialisées dans la diffusion en ligne, histoire de maximiser le visionnage de leurs produits sur le web. Un exemple ? Burberry et son défilé on-line, où un GIF animé propose une rotation à 360 ° de chaque mannequin afin d’admirer les pièces sous toutes les coutures. Chez Henry Holland, on va plus loin en utilisant des techniques de réalité augmentée permettant d’animer les motifs des vêtements. Prada met également la main à la pâte et crée un court-métrage à l’esthétique de jeu vidéo 90’s, mélangeant personnages filmés et piteuses animations 3D, le tout arrosé de faux effets de mauvaise retransmission, pour un geek chic sans précédent.

 

Avec cette nouvelle zone d’innovation, le nerd qui sommeille en chaque créateur s’est réveillé. Et le microcosme de la mode de s’amuser à réaliser des clips en souvenir (ému) de ses premiers jeux vidéo. « Cette forme d’expression propose une esthétique neuve. Déconnectée de la notion de motifs et d’arabesques, la culture visuelle du web repose sur des patterns générés par des ordinateurs, lui donnant une “patine” très propre, au pixel près, et en même temps rugueuse », explique Abdel Bounane, directeur de la publication Amusement, premier magazine tendance sur le numérique. Au final, ce lexique novateur insuffle un vent de nouvelles coupes et motifs dans les collections. Après l’inspiration Game of Thrones chez Thierry Mugler, la marque anglaise Antipodium dédie une ligne aux « emoji », symboles utilisés dans les textos au Japon. Chez Kenzo ou Felipe Oliveira Baptista, des silhouettes entières imitant des motifs pixélisés et autres bugs d’affichage buzzent sur les podiums.

 

Et dans les médias ? Le magazine suisse Novembre a imaginé une série photo inspirée par Second Life, publie des œuvres d’art créées sur l’écran d’accueil du site WeTransfer, et cultive une esthétique à la Tumblr. Interview Magazine rétorque en réalisant des portraits de mannequins masculins en caleçon, dans une mise en page façon site de rencontres. « L’ironie est que pour les vrais nerds, toutes ces références font déjà vintage. Quelque chose que la mode adore, non ? », note Martin Westberg, directeur artistique travaillant autant pour Chanel que pour l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft. « C’est une histoire d’amour qui ne fait que commencer. » Dans un monde en accélération permanente, quoi de mieux qu’une technologie à la fois nouvelle et aux airs vintage ?

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.