X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’interview chrono
Nigel Sylvester

L’interview chrono

Par Paul Miquel , le 03 avril 2013

Star du BMX, Nigel Sylvester incarne à lui seul la « coolitude » de New York, une ville qu’il connaît comme sa poche. Il vient de dessiner une seconde montre en coopération avec Casio à l’occasion des 30 ans de la G-Shock. On l’a coincé à Paris entre deux avions…

Vous aviez déjà réalisé une G-Shock en partenariat avec Casio il y a quelques années. Vous rééditez l’expérience avec une seconde édition limitée toute noire. Entre vous et G-Shock, c’est une affaire qui tourne, non ?
Oui, on peut dire ça. La première G-Shock que j’ai réalisée s’est vendue à 10.000 exemplaires. Un vrai succès. La première était blanche. La seconde est toute noire. Je me suis inspiré de ma vie, de mon environnement et plus particulièrement de ma ville, New York.

C’est-à-dire ?
J’ai voulu m’inspirer de l’esthétique de New York, qui est une véritable jungle urbaine, pleine de béton et de mystères. Je la voulais noire, intégralement. Et les ingénieurs de Casio ont joué le jeu. Les petites vis fonctionnelles que l’on peut voir sont noires, même le fond du boîtier est totalement noir, ce qui est une première pour une G-Shock. Je suis très fier de cette création et de tous ces petits détails.

Une vraie montre tout-terrain, parfaite pour rider en BMX dans les rues de Big Apple…
Exactement. New York est une ville hyperactive, dynamique, excentrique mais elle peut aussi être cool, pacifique, reposante. Ma G-Shock est un peu comme ça. Elle possède la sobriété et la robustesse d’une G-Shock classique mais je l’ai voulue différente. C’est la raison pour laquelle il y a un imprimé de type safari sur le bracelet, une référence à la jungle urbaine qu’est New York. Et le meilleur moyen de locomotion à New York reste le BMX ! 

Sur un BMX, portez-vous systématiquement une montre ?
Je vous mentirais si je répondais oui à cette question. Disons que cela dépend des jours…

Quelle a été votre première vraie montre ?
Vous penserez ce que vous voudrez mais ma première montre était une G-Shock que m’a donnée mon cousin quand j’étais teenager. C’était le modèle classique et je l’adorais. C’était la montre que mon cousin portait tous les jours. J’étais comme un fou quand il me l’a donnée. C’est aussi pour ça que j’attache autant d’importance à ma collaboration avec Casio.

Montre G-Shock Nigel Sylvester, édition 30ème anniversaire, 119 euros.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.