X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Tatiana Golovin face à Adrien Brody

Tatiana Golovin face à Adrien Brody

Le 16 octobre 2012

Experte des courts de tennis, Tatiana Golovin prend chaque mois une personnalité dans ses filets. Ce mois-ci, c'est Adrien Brody, acteur américain césarisé et oscarisé pour « Le Pianiste », qui est tombé entre ses mailles.

C’est un autre monde, tout en retenue. C’est la première fois que je ressens cela. Un protocole différent de celui des sportifs ou d’autres acteurs plus décontractés. On sait que l’on va rencontrer une star, simplement en sentant la pression fébrile de l’entourage qui vous mène jusqu’à une suite de l’hôtel Hyatt de Milan. Il est là, baigné dans une lumière tamisée. Il est 13h, les rideaux sont tirés. Assis sur un canapé, impeccable dans son costume, il est beau, encore plus que dans les films. Ambassadeur Gillette, il est là pour parler de beauté masculine et plus précisément de poils au menton. Barbe longue, courte, taillée au cordeau, sophistiquée, savamment négligée, tout devient possible.

Pourquoi la marque Gillette vous a-t-elle choisi ?
Adrien Brody : À la base, je dirigeais le tournage d’une pub pour eux quand j’ai su qu’ils cherchaient quelqu’un  pour représenter leur nouveau rasoir, le Fusion Pro Glide Styler, et que mon nom était cité. J’ai voulu faire partie de ce projet. Ça m’a toujours intéressé. Pour mes rôles, pour changer de visage mais aussi pour moi-même.

La marque a l’habitude de choisir des grands champions comme ambassadeurs. Et vous, côté sport ?
Je ne pratique pas à leur niveau, mais je suis sportif. Je fais du yoga, je nage. Et je fais surtout du vélo en montagne. Ce n’est pas pour la performance, juste pour le bien-être. J’ai une vie de nomade et c’est important.

Qu’emmenez-vous toujours avec vous ?
Ma brosse à dents.

Important ou non, avez-vous un combat de tous les jours ?
Il est bien trop tôt pour répondre à cette question.

Je suis sportif. Je fais du yoga, je nage. Et je fais surtout du vélo en montagne. Ce n’est pas pour la performance, juste pour le bien-être.

Quel est le meilleur moment de la journée pour vous ?
La nuit.

Est-ce difficile pour un acteur de trouver son propre style ?
Je réalise que j’ai l’opportunité de jouer des personnalités qui sont très éloignées de la mienne. J’expérimente constamment. Parfois je me regarde et je me dis : « C’est moi, ça? ». En fait, je me nourris de tout cela.

Votre style originel, c’est plutôt super clean ou barbe de trois jours ?
Les deux. À la ferme sur le tracteur, je laisse aller. Là, devant vous, pas du tout. Les deux, c’est moi.

Le plus souvent, vous avez quand même un peu de barbe. Vous aimez ?
Ça donne un plus. On montre autre chose. Ça fait une différence. Depuis que je suis jeune, je joue avec ça et j’ai toujours un rasoir avec moi.

Quel est le sommet du luxe pour vous ?
Avoir le temps.

Quelle est la plus grande chose que vous ayez accomplie ?
Elle reste à venir. Ça ne s’est pas encore produit.

Quel est le plus beau cadeau que vous puissiez faire ?
Le respect.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.