X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
de Tony Parker
La leçon de style

de Tony Parker

Par Paul Miquel , le 11 octobre 2012

De passage à Paris avant la reprise du championnat de NBA, le meneur de jeu des San Antonio Spurs a posé ses valises pour causer mode, horlogerie et basket.

Comment définiriez-vous votre personnalité ?
Je pense être quelqu’un de résolument positif. Quand je fais face à un problème, j’essaie systématiquement de rebondir. Cette attitude, je l’ai apprise dans le sport. Et quand ça ne va pas bien du tout, je me dis que je suis quand même né sous une bonne étoile. Et pas besoin de préparateur mental pour y arriver. Je garde le cap en me fiant à mes deux modèles dans la vie : mon père et Michael Jordan.

Vous écoutez quoi en ce moment ?
J’ai toujours été très éclectique sur le plan musical. Je suis ouvert à tous les styles, mais j’ai mes petites habitudes. Avant un match, j’aime bien écouter du hip-hop pour avoir la pêche. En revanche, après une compétition, j’ai besoin de décompresser et il m’arrive très souvent d’écouter des airs d’opéra, notamment ceux d’Andrea Bocelli.

Aimeriez-vous revenir vivre en France un jour ?
Non, je ne pense pas. Ma vie est aux États-Unis désormais. Après ma carrière, j’essaierai de passer environ quatre mois sur douze en France mais pas plus.

 

Avant un match, j’aime bien écouter du hip-hop pour avoir la pêche.

Côté style, quels sont vos trois basiques ?
Jean, chemise et T-shirt.

C’est un peu court, jeune homme !
Je ne suis pas une fashionista mais, côté ville, j’aime bien les pièces uniques. Par exemple, je fais confectionner mes jeans sur mesure dans une boutique de New York où j’ai mes habitudes : Three by One(1), sur Mercer Street. C’est là-bas que je customise mes jeans. Même topo pour mes sneakers. Je suis un habitué de la boutique Nike, toujours sur Mercer Street, où je peux choisir les couleurs et le design de mes sneakers. J’aime bien tout ce qui est unique, customisé. C’est la raison pour laquelle je suis devenu ambassadeur Tissot. J’ai pu concevoir avec les horlogers maison les petits détails de la montre chronographe qui porte mon nom. Son bracelet et une partie de son cadran sont orange comme un ballon de basket. Le numéro 9 est mis en évidence et le fond du boîtier est décoré de ma signature.

Toujours côté mode, avez-vous des interdits ?
Pas vraiment. Je dois même avouer qu’il m’arrive d’essayer des trucs impossibles à porter. En revanche, après réflexion, je ne pense pas que je pourrai un jour porter un jean rose !

Et un pantacourt ?
Oui, c’est jouable mais uniquement sur un bateau en mode pépère…

(1) http://3x1.us/

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.