X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’année du cheval pour Guillaume Canet

L’année du cheval pour Guillaume Canet

Par Jean Dangleterre , le 09 avril 2014

Cavalier émérite, l’acteur Guillaume Canet a décidé de mettre de côté le cinéma pour se consacrer à l’équitation. Un passionné qui veut redonner à ce sport ses lettres de noblesse. Il participera au Paris Eiffel Jumping prévu en juillet.

Depuis le film Jappeloup, vous avez décidé de vous consacrer à l’équitation ?

Oui, je monte tous les week-ends. Je me nourris de ça. Pendant 20 ans, je ne me suis consacré qu’au cinéma, cela m’a pris beaucoup d’énergie. J’ai maintenant envie de penser à moi. Je passe des épreuves de plus en plus importantes. Je comptabilise moins de victoires par rapport à l’année dernière, mais j’ai réalisé quelques sans-fautes dans de grosses épreuves. Je suis donc en train de passer un cap. Je me régale. Et j’ai la chance d’avoir à mes côtés Gucci, qui me sponsorise et me soutient dans cette année équestre.

 

L’équipe Gucci compte parmi ses membres Charlotte Casiraghi, Edwina Tops-Alexander et Jessica Springsteen. Vous êtes le seul homme...

Oui, je suis le seul cavalier et j’en suis très fier. Si je viens à des conférences de presse, ce n’est pas pour me montrer. J’ai envie de changer les choses, d’aider ce sport. L’équitation est un sport magnifique, mais il demande beaucoup de travail et une humilité gigantesque. On peut être champion du monde, champion d’Europe et du jour au lendemain se retrouver à pied car le cheval n’est pas valide. C’est à ce moment-là que la notoriété du cavalier est importante. Il a besoin de survivre, de pouvoir réussir à remonter une monture. J’aimerais, si je peux, les aider en parlant à la presse et les inciter à se tourner vers les journalistes. Ce sont des pilotes hors pair et de grands athlètes.

 

Quel sera votre objectif lors du Paris Eiffel Jumping ?

Essayer de gagner et passer l’épreuve CSI une étoile.

 

Est-ce que le cinéma vous manque ?

Pas du tout (rires). Ni les gens du cinéma, sauf Jean Rochefort qui est mon mentor. J’ai malgré tout trois films qui vont sortir cette année. Je vais donc quand même avoir un travail de promotion. Je suis aussi en train d’écrire un nouveau film. Mais je me consacre énormément aux chevaux en ce moment, ce qui me fait beaucoup de bien.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.