X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le mocassin version sportswear

Le mocassin version sportswear

Par Claire Mabrut , le 28 avril 2014

Campé sur une grosse semelle blanche, le mocassin casse son image coincée en jouant l’alliance paradoxale sportswear/confort bècebège.

On s’était habitués à le voir fatigué aux pieds de costumes fripés. Ou en ponctuation du vestiaire d’une bourgeoisie traditionnelle, pantalon dockers propret et pull noué sur les épaules. Bref, le mocassin restait mal aimé. Faut-il y voir la résurgence du mouvement preppy ? Le penny loafer, comme on le surnomme sur la Côte Est, en tout cas, se dévergonde. Le voilà rehaussé d’une semelle crêpe, d’une couche de gomme lisse ou crantée et, surtout, immaculée. Comme une sneaker. D’où son port recommandé chez Kris Van Assche avec costume étui ou bermuda casual. Dans la même veine, Sebago greffe sur son mocassin historique la semelle de sa Dockside fétiche, tandis qu’Adieu le transforme en version unisexe.

« Ce modèle correspond à un homme urbain et voyageur », explique-t-on doctement chez Tod’s. « Un homme qui ne renonce jamais à l’élégance »... mais apprécie le coup de jeune apporté par la touche sporty. D’ailleurs, l’institutionnelle Heschung et la modeuse Sandro ont été aussi touchées par le virus, prouvant ainsi que l’antinomie stylistique trouve avec ce soulier un point de convergence inattendu. Comme si, à travers lui, était symbolisé le passage en douceur de l’adolescence streetwear vers un âge adulte responsable mais cool, bien élevé mais avec une touche hipster. Ou comment pousser une jeunesse à se réapproprier un héritage. Différemment.
 

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.