X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
« Plus jeune, je rêvais de devenir pilote de chasse »
Alain Bernard

« Plus jeune, je rêvais de devenir pilote de chasse »

Par Bérénice Marmonier , le 22 mai 2014

Retraité des bassins depuis 2012, Alain Bernard est du genre hyperactif. Espace de fitness, parrain des clubs vacances Homair, consultant sportif… l’ex-nageur nous a causé mode, sport et aviation.

Est-ce que les bassins vous manquent ?
L’adrénaline des compétitions, oui. Mais le bassin en lui même, non. Je nage très peu maintenant, une heure tous les 15 jours environ. Mes nombreux déplacements m’empêchent de planifier une séance de natation hebdomadaire. Pour rester en forme, je fais plutôt du squash et de la musculation.

Quels autres sports suivez-vous ?
J’aime bien regarder les matches du PSG ainsi que la Champions League. Autrement, je suis un peu le tennis, la Formule 1 sans oublier la natation. Je dois me tenir informer de ce qui se passe vu que je suis consultant pour Eurosport (rires) !

Qui sont vos meilleurs amis dans le sport ?
L’un de mes meilleurs amis est le nageur Boris Steimetz. Il a été en équipe de France avec moi dans le relais aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. C’est devenu un confident, un frère d’armes. Autrement, je m’entends bien avec Florent (Manaudou). C’est un gars cool, déterminé. Et aussi Fabien Gilot, Grégory Mallet…

Florent Manaudou, justement, a récemment pris la pose pour Sport & Style en pantalon orange fluo et veste bleue électrique. Qu’en pensez-vous ?
Il a la gueule qui va bien ! On dirait un mannequin. En revanche, la photo où il pose avec un kilt, c’est vraiment trop décalé (rires). J’ai déjà fait un shooting photo de ce type. J’avais dû poser avec des pièces jaunes, vertes… Quand c’est trop extrême, je ne suis pas hyper fan. Il y a des tendances que j’ai du mal à cerner mais qui me fascinent. Je suis plutôt classique, sportswear. En costume, je ne suis pas à l’aise. Et puis j’ai souvent des problèmes de taille (il fait 1,96m, ndlr). Soit c’est trop large soit trop court. Donc je suis obligé de faire réajuster l’ensemble. Mais j’aime regarder les défilés, surtout les tops models (rires) !

Il paraît que vous êtes fan d’aviation ?
Oui, plus jeune, je rêvais de devenir pilote de chasse. Mais je pensais qu’il fallait faire maths sup. Je n’étais pas très ambitieux, je n’ai pas cru en moi. Et il y avait une limite de taille, j’étais déjà au-dessus alors que je n’avais pas terminé ma croissance. Depuis, j’ai eu mon brevet de pilote en 2010. Je me régale. Je suis même en train de passer mon premier cycle de voltige aérienne. C’est un peu plus sport.

Vous avez dit dans une interview : « voler en Rafale, c’est aussi fou que d’être champion olympique »… Vraiment ?
Voler en Rafale, c’est un rêve de gamin. C’est quelque chose qui n’est pas accessible au grand public. J’ai beaucoup de chance car j’ai volé avec l’équipe de voltige de l’armée de l’air, avec la patrouille de France et avec le Rafale. Et en plus j’ai été champion olympique, je peux donc mourir tranquille (rires).

Quelle est votre playlist du moment ?
J’ai téléchargé le dernier album de Parov Stelar. Autrement, je suis très pop, rock, folk et j’adore les Red Hot Chili Pepper.

BIO EXPRESS
1983 : naissance à Aubagne (le 1er mai)
2004 : premier titre significatif aux Championnats d’Europe en petit bassin à Vienne. Il remporte, avec David Maitre, Romain Barnier et Frédérick Bousquet le relais 4 x 50m nage libre.
2008 : premier français champion olympique du 100m nage libre aux JO de Pékin.
2009 : premier homme à passer sous la barre des 47 secondes sur le 100 mètres. Mais ce record n’a pas été homologué car il portait la combinaison Arena X-Glide entièrement en polyuréthane.
2014 : Alain Bernard est aujourd’hui parrain des clubs Homair Vacances, propriétaire d’un espace de fitness à Antibes et consultant sportif.

www.homair.com

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.